Accueil Economie Assurance Le point sur l’assurance dommage-ouvrage

Le point sur l’assurance dommage-ouvrage

27
0

Envisagez-vous de faire construire votre nouvelle maison par une entreprise spécialisée ? Dans ce cas, vous devez souscrire à une assurance dommage ouvrage. Ci-après les détails à connaître sur ce type de couverture.

Qu’est-ce que l’assurance dommage ouvrage ?

Il s’agit d’une assurance obligatoire destinée au maître d’ouvrage, surtout les particuliers qui projettent de faire construire leur demeure par des professionnels. Ce contrat doit être validé avant même l’ouverture du chantier. Il permet à l’assuré de profiter d’un remboursement en cas de sinistre, et ce, sans attendre le verdict de la justice. C’est surtout le cas si les dommages nuisent à la solidité de l’habitation (fissure dans le mur, effondrement de la toiture…) ou bien s’ils mettent en danger les occupants de la demeure (infiltration d’eau, anomalies au niveau des canalisations…)

Lire aussi :  Obsèques et assurance : quels sont les diffĂ©rents moyens de financement ?

Comment profiter de cette couverture ?

Pour bénéficier des avantages de cette couverture, il faut souscrire à l’assurance auprès d’une compagnie leader dans ce domaine. Celle-ci vous donnera un formulaire à remplir dans lequel vous allez expliquer les risques. Elle se réserve le droit d’accepter ou de refuser la demande en fonction des réponses inscrites dans le questionnaire. Elle peut, par exemple, décliner la requête si l’entreprise que vous avez engagée a déjà de nombreuses plaintes de malfaçon. À titre d’information, le futur assuré doit fournir quelques documents pour officialiser la souscription : attestation d’assurance, déclaration de réception des travaux, document comportant le plan et la description des travaux…

Lire aussi :  Assurance emprunteur : fumer vous coĂ»te le double !

Que faire en cas de sinistre ?

En cas de sinistre, vous devez envoyer une lettre recommandée avec avis de réception à votre assureur pour l’informer du problème. Celui-ci a 60 jours maximum (après réception de la déclaration) pour répondre à la demande. Il expédie une offre d’indemnité dans les 90 jours qui suivent s’il a approuvé la requête. Si l’assuré accepte la proposition, la somme convenue sera versée dans un délai de 15 jours. Dans le cas contraire, il est possible d’envoyer une réclamation grâce à une autre lettre recommandée avec avis de réception.

Article précédentComment trouver rapidement un appartement à louer à Rennes ? 
Article suivantComment procéder pour la liquidation d’une SAS ?
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !