Accueil Finance Le PIB et l’emploi de la zone euro progressent plus rapidement que...

Le PIB et l’emploi de la zone euro progressent plus rapidement que prévu malgré les préoccupations géopolitiques

240
0

La hausse des prix à la consommation alimentée par la crise énergétique en Europe a eu des répercussions sur les économies des pays européens, entraînant un ralentissement de la croissance et une révision de l’appétit pour le risque des acteurs du marché.

Malgré la réévaluation par les acteurs du marché de leur appétit pour le risque, l’économie de la zone euro a connu une expansion plus importante que prévu initialement, le produit intérieur brut (PIB) ayant augmenté de 0,8 % au deuxième trimestre 2022, soutenu par les dépenses des consommateurs et des gouvernements, selon le rapport de la Commission européenne. Eurostat données publiées le 7 septembre.

En revanche, la contribution du commerce extérieur a été négative, puisque les exportations et les importations ont augmenté respectivement de 1,3% et 1,8%.

Taux de croissance du PIB par trimestre. Source : Eurostat

Contribution des États membres

Le plus grand moteur économique du bloc, l’, a connu une croissance dérisoire de 0,1%, la France ayant progressé de 0,5% et l’Italie et l’Espagne de 1,1% chacune. Les Pays-Bas ont pris la tête du peloton avec une croissance de 2,6 %, suivis de la Roumanie et de la Croatie, qui ont enregistré une croissance de 2,1 % et de 2 %, respectivement.

Taux de croissance du PIB par pays. Source : Eurostat

Croissance de l’emploi

La croissance du PIB a été suivie par celle de l’emploi, qui a augmenté de 0,4 % dans la zone euro par rapport au trimestre précédent. En glissement annuel (YoY), les chiffres de l’emploi ont également augmenté de 2,7%, suivis par une augmentation du nombre d’heures travaillées de 3,7% en glissement annuel.

Parmi les États membres, la plus forte croissance de l’emploi a été observée en Lituanie, suivie de la République tchèque et de l’Irlande, avec une augmentation de 3,1%, 1,6% et 1,6%, respectivement. À l’inverse, l’emploi a diminué en Espagne de 1,1%, au Portugal de 0,7% et en Estonie de 0,6%.

Croissance de l’emploi T2 2022. Source : Eurostat

L’avenir reste incertain

Malgré la solidité des chiffres, on s’attend à ce que la croissance économique ralentisse considérablement dans la deuxième partie de l’année et en 2023, car les prévisions de récession augmentent.

En outre, l’, historiquement élevée, risque de peser encore davantage sur les consommateurs, ce qui mettrait la pression sur les résultats des entreprises et entraînerait une véritable stagnation et un ralentissement de la croissance.

Achetez des actions maintenant avec – la plateforme d’investissement la plus avancée.


Avis de non-responsabilité: Le contenu de ce site ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. L’investissement est une activité spéculative. Lorsque vous investissez, votre capital est à risque.

Article précédentJe n’aime pas les regarder jouer, ils sont ennuyeux », Gabby Agbonlahor s’en prend à Chelsea dans une déclaration sensationnelle.
Article suivantLa stratégie salvadorienne en matière de bitcoins n’a pas encore décollé et le BTC a chuté de 60 % un an après son adoption.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !