Accueil Dernières minutes ! Le Pérou va acheter 55 millions de vaccins pour administrer la quatrième...

Le Pérou va acheter 55 millions de vaccins pour administrer la quatrième dose en 2022

56
0

Le Pérou achètera 55 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 en 2022 pour administrer la quatrième dose aux agents de santé et aux personnes appartenant à des groupes vulnérables, a annoncé le gouvernement de Lima, rapporte l’AFP lundi, selon Agerpres.

« Nous avons convenu avec plusieurs fabricants pharmaceutiques d’acheter 55 millions de doses de vaccin l’année prochaine (…), ce qui nous permettrait d’administrer la quatrième dose de rappel pour les secteurs les plus vulnérables et les employés de première ligne (médecins et infirmières) », a déclaré le ministre péruvien de la Santé, Hernando Cevallos, aux représentants des médias.

Lire aussi : La CJUE montre comment le droit européen peut devenir SUPÉRIEUR au droit national…

Il a déclaré que la vaccination de la population générale avec la quatrième dose, trois mois après la troisième, dépendrait de l’évolution de la pandémie dans le pays.

Lire aussi :  Premier ministre français : Omicron se répand comme un éclair à travers l'Europe. Quelles mesures la France prend-elle pour lutter contre la variante mutée ?

Le ministre Cevallos a également confirmé que le Pérou a acheté des vaccins Pfizer-BioNTech et que la vaccination des enfants de la tranche d’âge 5-11 ans commencera en janvier.

Au cours du mois dernier, le nombre d’infections par le nouveau coronavirus a doublé au Pérou pour atteindre 1 500 par jour et les décès ont dépassé 50 par jour.

Ce pays d’Amérique du Sud a interdit les réunions de famille et les fêtes de Noël et du Nouvel An, et une interdiction de voyager la nuit reste en vigueur entre 23 heures et 4 heures du matin.

Les autorités péruviennes espèrent utiliser ces mesures pour atténuer la propagation de la variante Omicron, hautement contagieuse, après que 71 infections causées par cette variante ont été identifiées dans le pays, selon le ministère péruvien de la santé.

Lire aussi :  Le Salvador étudie la possibilité d'accorder des prêts à faible taux d'intérêt aux microentreprises financées par des bitcoins.

Le gouvernement de Lima a prolongé mercredi jusqu’au 31 janvier l’état d’urgence dans tout le pays, un régime en place depuis 21 mois en raison de la pandémie de COVID-19.

Le Pérou, pays andin de 33 millions d’habitants, a le taux de mortalité le plus élevé au monde pendant la pandémie : 6 122 décès liés au COVID-19 pour 1 million d’habitants, selon un bilan établi par l’AFP à partir de statistiques officielles.

Les autorités péruviennes ont signalé plus de 2 millions de cas de COVID-19 et plus de 202 000 décès associés à la maladie en mars 2020.

Article précédentLe Premier ministre polonais accuse Bruxelles de porter une part de responsabilité dans la hausse des prix du gaz et de l’énergie.
Article suivantTest de connaissances générales : Recevez-vous des chants de Noël ?
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !