Accueil Internationales Le parti FIDES a remporté les élections hongroises. Un nouveau mandat pour...

Le parti FIDES a remporté les élections hongroises. Un nouveau mandat pour Orban en tant que Premier ministre (quatrième)

458
0

Avec ses alliés – les chrétiens-démocrates – le parti peut compter sur 135 des 199 sièges du parlement. C’est deux de plus que ce que la coalition au pouvoir détenait avant les élections.

Le tandem de partis au pouvoir conservera une majorité constitutionnelle des deux tiers au sein de la plus haute instance législative de . Cette question sera cruciale pour le programme du nouveau gouvernement que M. Orban, 58 ans, est sur le point de former. Il a occupé le poste de premier ministre pendant trois mandats consécutifs et restera en fonction pour quatre autres années.

Dans le même temps, il a accusé l’opposition politique de tenter d’entraîner la Hongrie dans le conflit en et d’être de connivence avec les autorités de pour influencer le résultat du vote. En déclarant que les citoyens hongrois devront en fait faire un choix « entre la et la paix », l’homme politique a réussi non seulement à mobiliser ses partisans du FIDES avec un tel discours, mais aussi à gagner le soutien des électeurs indécis. Cela a prédéterminé une forte participation dans les bureaux de vote, dont le niveau a approché le record de 70% établi lors des précédentes élections en 2018.

Lire aussi :  Le ministre de la Défense de Sofia propose de renforcer l'OTAN dans son pays avec des soldats bulgares

La bataille du 3 avril portait principalement sur 199 sièges à l’Assemblée nationale hongroise, dont 93 sont attribués à des listes de partis et 106 – à des circonscriptions uninominales. Après le traitement de près de 100 % des bulletins de vote, le Bureau national des élections a indiqué que la FIDES et le Parti chrétien-démocrate (PPCD) avaient remporté 53 % des voix sur les listes de parti, revendiquant la victoire dans 88 circonscriptions uninominales. Ils disposeront de 135 sièges dans le nouveau parlement, soit deux de plus qu’actuellement.

Une coalition hétéroclite de six partis d’opposition, appelée « Union pour la Hongrie », n’a réussi à obtenir que 35 % des voix sur les listes des partis et à gagner dans 18 circonscriptions à un siège, contrairement aux prévisions. Cela lui a donné 56 sièges.

Lire aussi :  Severodonetsk "entièrement occupé" par l'armée russe, annonce le maire. 600 civils "évacués" de l'usine Azot

Le mouvement nationaliste « Notre patrie », qui a obtenu le soutien de 6,2 % des électeurs lors du scrutin de liste, peut compter sur sept sièges parlementaires.

Un autre siège de l’assemblée reviendra à un représentant de la minorité allemande, qui a réussi à dépasser le seuil de 0,3 % qui lui avait été fixé. Le seuil d’entrée au Parlement est beaucoup plus élevé : pour un parti – 5%, pour un bloc de deux partis – 10%, pour une coalition de trois partis ou plus – 15%.

Article précédentJim Carrey a annoncé dans une récente interview qu’il envisageait de mettre fin à sa carrière VIDÉO
Article suivantDaniil Medvedev envoie un avertissement à Nick Kyrgios aux autres joueurs du circuit.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !