Accueil Internationales Le parti au pouvoir en Pologne accuse la Russie d’inciter Ă  des...

Le parti au pouvoir en Pologne accuse la Russie d’inciter Ă  des incidents lors de ses rassemblements. Le Premier ministre a fait l’objet « d’attaques agressives ».

122
0

Le parti conservateur polonais au pouvoir, le parti Droit et Justice (PiS), a accusĂ© lundi la Russie d’ĂŞtre Ă  l’origine d’incidents lors de ses rassemblements politiques dans le but d’intimider ses Ă©lecteurs, sans prĂ©senter aucune preuve de cette implication, rapporte EFE.

Agerpres.

Selon le responsable polonais, les partisans du PiS ont été « brutalement insultés » lors des rassemblements auxquels les deux dignitaires ont participé dans plusieurs villes de Pologne.

« une tentative de déstabilisation de la situation politique en Pologne » et des manifestants comme ceux-ci sont « inspirés par la Fédération de également dans de nombreux autres pays, y compris les  », déclare le vice-ministre polonais des affaires étrangères.

Elle a ajoutĂ© que les « attaques » qui ont eu lieu lors des rassemblements auxquels Morawiecki et Kaczynski ont participĂ© dans les villes de Kornik et de Ripin Ă©taient « non seulement dirigĂ©es contre des politiciens, mais aussi contre des partisans du PiS » dans le cadre d’une campagne d’intimidation.

Lire aussi :  "Une blague tragique" : Silvio Berlusconi veut le palais du Quirinal, le meilleur poste en Italie

La presse polonaise a dĂ©crit lundi les troubles survenus lors de ces rassemblements, oĂą Morawiecki a dĂ» se rĂ©fugier dans une Ă©cole religieuse…oĂą, sous haute sĂ©curitĂ©, il a reçu de petits groupes de personnes au lieu d’assister au rassemblement en plein air prĂ©vu.

Ces Ă©vĂ©nements ont entraĂ®nĂ© le dĂ©ploiement d’une importante force de police et une manifestation contre le parti au pouvoir a Ă©tĂ© dispersĂ©e Ă  l’aide de canons Ă  eau.

Plusieurs membres du gouvernement de Varsovie ont accusĂ© le chef de l’opposition, l’ancien Premier ministre libĂ©ral Donald Tusk, d’agir en phase avec les intĂ©rĂŞts russes. Par exemple, alors que le Premier ministre Morawiecki a dĂ©clarĂ© que « l’ est comme Tusk, elle vient de l’Ă©tranger et perturbe tout ce qu’elle peut en Pologne », Kaczynski a directement qualifiĂ© Tusk de « pro-russe » et un porte-parole du gouvernement polonais a affirmĂ© que l’ancien Premier ministre « se fait l’Ă©cho de la propagande russe ».

Lire aussi :  La stratĂ©gie de Biden face aux manĹ“uvres de Poutine, une arme Ă  double tranchant : serre-t-il ou dĂ©fie-t-il le prĂ©sident russe ?

Ces accusations interviennent après un rĂ©cent sondage publiĂ© par Gazeta Wyborcza, le principal quotidien polonais, qui montre que l’opposition dirigĂ©e par Tusk dĂ©passe le PiS pour la première fois ces dernières annĂ©es dans les intentions de vote.

Article prĂ©cĂ©dentSpĂ©cialiste MĂ©dias sociaux : Meta ne peut pas se passer des utilisateurs europĂ©ens car ils veulent dire de l’argent
Article suivantL’Union europĂ©enne va assouplir les sanctions contre les banques russes
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !