Accueil Dernières minutes ! Le ministre ukrainien des Affaires étrangères accuse la Russie de diffuser de...

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères accuse la Russie de diffuser de fausses informations.

84
0

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitro Kuleba, a accusé lundi la Russie de diffuser de fausses informations, notamment que le gouvernement de Kiev envisage une offensive militaire dans la région de Donbas, dans l’est de l’Ukraine, où d’importantes zones sont contrôlées par les séparatistes soutenus par Moscou, rapportent Reuters et Interfax-Ukraine.

Le Kremlin a exprimé lundi son inquiétude face à ce qu’il considère comme un effort américain pour fournir à l’Ukraine des armes sophistiquées, tout en accusant Kiev de « rêver agressivement » de résoudre le conflit dans le Donbas.

« Nous constatons une augmentation de la désinformation propagée par la Russie, notamment de fausses accusations selon lesquelles l’Ukraine prépare une attaque militaire dans le Donbas », a réagi Dmitro Kuleba dans un message Twitter en anglais. « Permettez-moi de le dire officiellement : l’Ukraine ne prévoit aucune offensive militaire dans le Donbas », déclare le chef de la diplomatie ukrainienne, soulignant que les autorités de Kiev restent attachées à une solution politique et diplomatique au conflit dans le Donbas.

Dans le même temps, le Service russe de renseignement extérieur (SVR) a déclaré lundi que la situation actuelle autour de l’Ukraine rappelle la période précédant la guerre en Géorgie en août 2008, rapporte Reuters, citant Interfax.

Lire aussi :  L'âge auquel les femmes sont enclines à tromper dans une relation et les raisons les plus courantes de l'infidélité

Le rouble russe a chuté lundi en raison des commentaires sur les préoccupations exprimées par l’Ukraine, les États-Unis et l’OTAN concernant les mouvements de troupes russes près de l’Ukraine.

Moscou a rejeté les informations selon lesquelles elle se préparerait à attaquer l’Ukraine, dénonçant une « hystérie artificiellement alimentée » par l’Occident.

La Russie a vaincu la Géorgie lors d’un bref conflit armé de cinq jours en août 2008, et depuis lors, environ un cinquième du territoire géorgien est occupé par les troupes russes.

Faisant référence aux tensions actuelles en Ukraine, le SVR déclare dans un communiqué diffusé aux agences de presse russes : « Nous avons observé une situation similaire en Géorgie avant les événements de 2008 », notant que le président géorgien de l’époque, Mikhaïl Saakachvili, « a payé un prix élevé » pour cette guerre.

Le SVR qualifie d' »absolument fausses » les affirmations selon lesquelles Moscou prépare une invasion de l’Ukraine, après que plusieurs pays occidentaux ont exprimé leur inquiétude à ce sujet, note l’AFP.

Lire aussi :  La STASI a espionné Olaf Scholz lors de ses voyages dans l'ancienne République démocratique allemande dans les années 1980.

« Les Américains créent une image terrifiante de hordes de chars russes se préparant à écraser les villes ukrainiennes, assurant qu’ils disposent d' »informations fiables » sur ces intentions russes », indique le SVR dans le communiqué envoyé aux agences de presse russes, selon Agerpres.ro.

Les États-Unis fournissent à leurs alliés « des informations absolument fausses sur une concentration de forces russes sur notre territoire en vue d’une invasion militaire de l’Ukraine », ajoute le texte.

Ces déclarations inhabituelles des services de renseignement russes interviennent dans un contexte d’escalade des tensions entre Moscou et les pays occidentaux au sujet de l’Ukraine.

Ces dernières semaines, les États-Unis, l’OTAN et l’UE ont exprimé leur profonde inquiétude face aux mouvements de troupes russes près de la frontière avec l’Ukraine, engagée depuis 2014 dans un conflit armé avec des séparatistes pro-russes dans l’est du pays.

« Tout mouvement des troupes russes à l’intérieur des frontières de notre territoire ne constitue une menace pour personne et ne doit inquiéter personne », a réaffirmé lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l’AFP.

Article précédentAlexandra Stan, sur l’accord avec un site web pour adultes : « J’avais un nom pour cela ».
Article suivantOrganisation : Pfizer, BioNTech et Moderna tirent un profit « obscène » de la pandémie, alors que 98 % des populations des pays pauvres ne sont pas vaccinées
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !