Accueil Dernières minutes ! Economie Le Japon va offrir une compensation aux entreprises qui gardent secrets des...

Le Japon va offrir une compensation aux entreprises qui gardent secrets des brevets ayant des applications militaires potentielles.

113
0

Le Japon va offrir une compensation aux entreprises qui gardent secrets des brevets ayant des applications militaires potentielles dans le cadre d’un projet de loi, a rapporté dimanche la publication Nikkei, sans citer de sources, rapporte Reuters.

Les brevets soumis à examen dans le cadre du projet de législation sur la sécurité économique comprendront des technologies pouvant contribuer au développement d’armes nucléaires, telles que l’enrichissement de l’uranium, et des innovations de pointe telles que la technologie quantique, écrit le quotidien financier.

Contactés par Reuters, le bureau du Premier ministre, le secrétariat du gouvernement et l’Office japonais des brevets n’étaient pas immédiatement disponibles pour un commentaire en fin de journée.

Lire aussi :  New York lance sa propre crypto-monnaie. Eric Adams : nous devons ouvrir nos écoles pour enseigner la technologie

Le Premier ministre Fumio Kishida a promis le mois dernier de faire de la sécurité économique du pays une priorité politique.

Selon le Nikkei, le gouvernement versera une compensation équivalente à 20 ans de revenus de licence aux entreprises visées par la législation.

Le cadre législatif sera publié le mois prochain, indique le rapport, et devrait être approuvé par le gouvernement en février, la mise en Å“uvre devant intervenir au cours de l’exercice fiscal débutant en avril 2023.

Je recommande aussi :

Quel a été le domaine d’investissement le plus rentable en 2021 ?
Le PIB mondial dépassera les 100 000 milliards de dollars pour la première fois en 2022. En quelle année la Chine pourrait-elle devenir la première économie du monde ?

Article précédentL’actrice bien-aimée Betty White est décédée. Elle aurait eu 100 ans en janvier.
Article suivantRichard Leakey, célèbre paléoanthropologue kenyan, est décédé. Son travail a contribué à faire reconnaître l’Afrique comme le berceau de l’humanité.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !