Accueil Economie Le « Guardian » de l’aviation civile condamne la Russie pour violation des règles...

Le « Guardian » de l’aviation civile condamne la Russie pour violation des règles : les avions volés aux sociétés de leasing sont enregistrés illégalement.

104
0

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), l’agence des Nations unies chargée de réglementer le transport aérien, a demandé à la Fédération de Russie de cesser immédiatement de violer les règles de l’aviation internationale afin de maintenir la sécurité et la sûreté de l’aviation civile.

Parmi les actions condamnées figurent le double enregistrement illégal en d’avions volés à des sociétés de leasing et l’autorisation donnée aux compagnies aériennes russes d’exploiter ces avions sur des liaisons internationales sans certificat de navigabilité valide (le certificat de sécurité requis).

« Il est extrêmement important pour la sécurité des passagers et des équipages que tous les pays défendent le système aéronautique international fondé sur des règles. La Russie continue de violer les règles de base de l’aviation internationale et de donner des instructions à ses compagnies aériennes pour agir à l’encontre de ces règles. Je me félicite de la condamnation claire du Conseil de l’OACI, qui reflète la gravité des actions de la Russie », a déclaré Adina Vălean, commissaire chargée des transports.

Lire aussi :  Nokia suspend officiellement son activité en Russie

L’OACI a informé hier ses 193 États membres du mépris flagrant de la Russie pour le droit international essentiel de l’aviation et discutera de cette question lors de sa prochaine assemblée générale, qui se tiendra du 27 septembre au 7 octobre 2022.

L’OACI est la gardienne du système de l’aviation civile internationale. Les États membres de l’OACI et, en particulier, les membres du Conseil de l’OACI doivent respecter ces règles. Un membre du Conseil de l’OACI qui agit contrairement à ces principes met en péril la crédibilité globale de l’OACI.

Article précédentLa Terre a enregistré le jour le plus court de son histoire : la planète tourne plus vite.
Article suivantKevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars aux producteurs de House of Cards
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !