Accueil Internationales Le FMI accepte provisoirement un prĂȘt de 2,9 milliards de dollars pour...

Le FMI accepte provisoirement un prĂȘt de 2,9 milliards de dollars pour le Sri Lanka en crise

308
0

Le , frappĂ© par la crise, a conclu un accord prĂ©liminaire avec le Fonds monĂ©taire international (FMI) pour un prĂȘt d’environ 2,9 milliards de dollars, a dĂ©clarĂ© le prĂȘteur international dans un communiquĂ© jeudi.

« Les objectifs du nouveau programme du Sri Lanka soutenu par le Fonds sont de restaurer la stabilitĂ© macroĂ©conomique et la viabilitĂ© de la dette », a dĂ©clarĂ© le communiquĂ©, dĂ©crivant l’accord de 48 mois dans le cadre du mĂ©canisme Ă©largi de crĂ©dit du FMI.

L’accord est soumis Ă  l’approbation de la direction du FMI et de son conseil d’administration et dĂ©pend de la mise en Ɠuvre par les autoritĂ©s sri-lankaises des mesures prĂ©cĂ©demment convenues.

Le FMI exige également de recevoir des assurances de financement de la part des créanciers officiels du Sri Lanka, tout en veillant à ce que des efforts soient faits pour parvenir à un accord de collaboration avec les créanciers privés.

« Un allégement de la dette de la part des créanciers du Sri Lanka et un financement supplémentaire de la part des partenaires multilatéraux seront nécessaires pour aider à assurer la viabilité de la dette et à combler les écarts de financement », ajoute le communiqué.

Le programme du FMI visera Ă  augmenter les recettes publiques pour soutenir l’assainissement budgĂ©taire, Ă  introduire une nouvelle tarification pour le carburant et l’Ă©lectricitĂ©, Ă  augmenter les dĂ©penses sociales, Ă  renforcer l’autonomie de la banque centrale et Ă  reconstituer les rĂ©serves de change Ă©puisĂ©es du pays.

« Partant de l’un des niveaux de recettes les plus bas au monde, le programme mettra en Ɠuvre des rĂ©formes fiscales majeures. Ces rĂ©formes consistent notamment Ă  rendre l’impĂŽt sur le revenu des personnes physiques plus progressif et Ă  Ă©largir l’assiette de l’impĂŽt sur les sociĂ©tĂ©s et de la TVA », indique le communiquĂ©.

Le Sri Lanka doit restructurer prĂšs de 30 milliards de dollars de dettes, et le a proposĂ© de mener les nĂ©gociations avec les autres principaux crĂ©anciers, dont l’ et la .

Il devra Ă©galement conclure un accord avec les banques internationales et les gestionnaires d’actifs qui dĂ©tiennent la majoritĂ© de ses 19 milliards de dollars d’obligations souveraines, dĂ©sormais classĂ©es en dĂ©faut de paiement.

Le pays, criblĂ© de dettes, a demandĂ© jusqu’Ă  3 milliards de dollars au FMI pour tenter d’Ă©chapper Ă  sa plus grave crise Ă©conomique depuis son indĂ©pendance de la en 1948.

Les Sri Lankais sont confrontĂ©s Ă  de graves pĂ©nuries de carburant et d’autres produits de base depuis des mois, ce qui a plongĂ© le pays dans la tourmente politique et l’a frappĂ© par une galopante, qui atteint dĂ©sormais prĂšs de 65 % en glissement annuel.

Article prĂ©cĂ©dentJohn McEnroe s’en prend Ă  un « journaliste stupide » et soutient Rafael Nadal.
Article suivantAjla Tomljanovic rĂ©vĂšle le truc de Novak Djokovic qu’elle compte utiliser contre Serena Williams.