Accueil Economie Le FMI a revu à la baisse ses estimations concernant la croissance...

Le FMI a revu à la baisse ses estimations concernant la croissance économique mondiale. « Le monde pourrait bientôt être au bord d’une récession mondiale »

40
0

Le Fonds monétaire international (FMI) a de nouveau revu à la baisse ses estimations de croissance pour l’économie mondiale, avertissant que les risques découlant d’une inflation élevée et de la guerre en Ukraine commencent à se matérialiser et pourraient, s’ils ne sont pas maîtrisés, précipiter l’économie mondiale dans la récession, rapporte Reuters.

Le produit intérieur brut mondial devrait croître de 3,2 % en 2022.

Le Fonds a également révisé ses estimations pour 2023, date à laquelle l’économie mondiale devrait connaître une croissance de 2,9 %, contre une croissance de 3,6 % estimée en avril, la raison de cette révision étant l’impact du resserrement de la politique monétaire, rapporte Agerpres.

« Les perspectives se sont considérablement détériorées après avril. Le monde pourrait bientôt être au bord d’une récession mondiale, deux ans seulement après la dernière récession », a déclaré Pierre-Olivier Gourinchas, économiste en chef du FMI.

Lire aussi :  Fitch : la Russie court un risque imminent de défaut de paiement

Le Fonds monétaire international a souligné que ses dernières prévisions sont « très incertaines », en raison des risques de baisse découlant de la guerre en et de l’explosion des prix de l’énergie et des denrées alimentaires.

Dans le cadre d’un scénario alternatif « plausible », qui prévoit un arrêt complet des livraisons de gaz russe à l’Europe et une réduction supplémentaire de 30 % des exportations de russe, le FMI estime que le rythme de croissance de l’économie mondiale ralentirait à 2,6 % en 2022 et à 2 % en 2023, et que l’Europe et les connaîtraient une croissance quasi nulle l’année prochaine.

Selon le FMI, la croissance économique mondiale n’est tombée sous le seuil des 2 % que cinq fois depuis 1970, y compris la récession provoquée par la pandémie de COVID en 2020.

Le dernier rapport du FMI ne contient pas de nouveaux chiffres sur la

Lire aussi :  Reuters : L'Arabie saoudite ne pourra pas maintenir longtemps une production pétrolière élevée.

L’institution financière note qu’elle a révisé ses estimations pour l’Europe émergente et en développement, une région qui comprend la Roumanie, qui, selon la mise à jour publiée mardi, devrait se contracter de 1,4 % cette année, soit 1,5 point de pourcentage de moins que prévu en avril, avant de connaître une expansion de 0,9 % en 2023, soit 0,4 point de pourcentage de moins que précédemment estimé, en raison d’une croissance plus forte que prévu des exportations russes en 2022 et de nouvelles sanctions qui seront imposées à la en 2023.

Dans le cas de la Roumanie, le Fonds monétaire international a prévu en avril que l’économie roumaine ralentirait, passant d’une croissance de 5,9 % en 2021 à 2,2 % en 2022, avant d’accélérer à 3,4 % l’année prochaine.

Article précédentLes États-Unis affirment que la visite de Mme Pelosi à Taïwan n’est pas contraire à la politique d’une seule Chine.
Article suivantLe feuilleton Ionut Nedelcearu est arrivé à son terme. Le Roumain a choisi son équipe après avoir refusé les offres du FCSB et de l’Universitatea Craiova.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !