Accueil Dernières minutes ! Le chef du FMI met en garde : Omicron pourrait nuire à...

Le chef du FMI met en garde : Omicron pourrait nuire à la croissance économique mondiale

58
0

Le Fonds monétaire international est susceptible de réduire ses estimations de la croissance économique mondiale en raison de la nouvelle variante Omicron du coronavirus, a déclaré vendredi le directeur de l’institution à la conférence Reuters Next.

Selon les autorités, Omicron s’est rapidement propagé dans au moins 40 pays depuis qu’il a été signalé pour la première fois en Afrique du Sud la semaine dernière, et de nombreux gouvernements ont renforcé les règles de voyage, selon Mediafax.

« Une nouvelle variante qui peut se propager très rapidement peut affecter la confiance et, dans ce sens, nous pourrions voir certaines révisions à la baisse de nos projections d’octobre pour la croissance mondiale », a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lors de la conférence.

Lire aussi :  Israël a signalé le premier cas de "Flurona", une infection simultanée par le SRAS-CoV-2 et le virus de la grippe saisonnière. Le cas a été découvert chez une jeune mère

Beaucoup de choses restent inconnues sur Omicron. Les chercheurs ont déclaré qu’il pourrait avoir récupéré du matériel génétique d’un autre virus, peut-être celui qui cause le rhume, ce qui lui permettrait d’échapper plus facilement aux défenses du système immunitaire humain.

Certaines régions d’Europe et des États-Unis sont confrontées à une vague d’infections par la variante Delta, plus connue. La nouvelle souche pourrait déstabiliser davantage les économies qui émergent des goulets d’étranglement et des perturbations liés au COVID-19.

Une fête de Noël organisée par une entreprise dans la capitale norvégienne, Oslo, a entraîné au moins 13 infections, ce qui en fait la plus grande épidémie en dehors de l’Afrique du Sud, selon les autorités.

Lire aussi :  Les cosmonautes russes seront testés à leur retour de la Station spatiale internationale en vue d'une mission sur la Lune.

Le porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, a déclaré lors d’un briefing des Nations Unies à Genève que les fabricants de vaccins devaient se préparer à la probabilité d’une adaptation de leurs produits.

Ugur Sahin, PDG de la société allemande BioNTech, qui fabrique un vaccin COVID-19 avec Pfizer, a déclaré à Reuters que la société devrait être en mesure d’adapter les vaccins relativement rapidement.

Article précédentXTB : La variante Omicron entraîne une baisse du prix du pétrole. Que devient le prix de l’essence ?
Article suivantREVOLUTION Première chaîne d’hypermarchés à accepter les paiements en crypto-monnaies.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !