Accueil Divertissements Arts Le chef d’orchestre Christian Badea : « Quelle chance nous avons de pouvoir...

Le chef d’orchestre Christian Badea : « Quelle chance nous avons de pouvoir Ă  nouveau faire de la musique dans des conditions normales » VIDEO

751
0

Les jeudi 14 et vendredi 15 avril, Christian Badea, chef d’orchestre principal de l’institution, et la violoniste Ioana Cristina Goicea reviennent sur la scĂšne de l’AthĂ©nĂ©e roumain.

La Symphonie no 2 en rĂ© majeur, opus 73, de Johannes Brahms a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le 30 dĂ©cembre 1877. « En aucun cas dramatique ou peuplĂ©e d’exclamations existentielles, la Symphonie n° 2 contient ce que Brahms lui-mĂȘme dĂ©finissait, dans une lettre Ă  Clara Schumann, comme un caractĂšre Ă©lĂ©giaque. Les ambiguĂŻtĂ©s rythmiques et tonales, les glissements subtils de la pastorale Ă  l’onirisme et Ă  la nostalgie, qui culminent dans un final excessif, mais thĂ©Ăątralement joyeux, crĂ©ent un chemin de dĂ©duction et de mystĂšre », souligne le musicologue Mihai Cojocaru.

DĂ©diĂ© Ă  parts Ă©gales Ă  la musique symphonique et Ă  l’opĂ©ra, Christian BadeaGeorge Enescu, premier chef d’orchestre de l’orchestre philharmonique George Enescu, s’est produit sur tous les continents et dans les plus grandes salles d’opĂ©ra et thĂ©Ăątres, notamment au Metropolitan Opera (New York), au State Opera (Vienne), au Royal Opera (Londres), au Carnegie Hall (New York), au Suntory Hall (Tokyo) et au Concertgebouw (Amsterdam). Sa carriĂšre est marquĂ©e par d’importantes collaborations avec des artistes de notre temps – Leonard Bernstein, Mstislav Rostropovich, Placido Domingo, RenĂ©e Fleming. Christian Badea a dirigĂ© les plus grands orchestres du monde, notamment le Royal Philharmonic et le BBC Symphony (Londres), le Philharmonique de Saint-PĂ©tersbourg, le Philharmonique tchĂšque, le Philharmonique d’Amsterdam, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Accademia di Santa Cecilia (Rome), l’Orchestre de la RAI, le Symphonique de MontrĂ©al, le Philharmonique de Tokyo et le Symphonique de Pittsburgh (Turin). Au Metropolitan Opera de New York, il a dirigĂ© plus de 160 reprĂ©sentations dans un rĂ©pertoire large et variĂ©. En dĂ©cembre 2017, Christian Badea a remportĂ© un succĂšs extraordinaire avec « Andrea ChĂ©nier » d’Umberto Giordano au cĂ©lĂšbre Teatro ColĂłn de Buenos Aires, et a Ă©tĂ© invitĂ© Ă  revenir en 2019. Il a dirigĂ© « Turandot » (novembre-dĂ©cembre 2019, Melbourne) et « Carmen » (janvier-mars 2020, Sydney) Ă  l’OpĂ©ra de Sydney. Lors du Festival international George Enescu 2019 de Bucarest, il a dirigĂ© l’Orchestre philharmonique de Saint-PĂ©tersbourg avec Vadim Repin en soliste, et lors de l’Ă©dition 2021 du Festival, il a dirigĂ© un programme inoubliable d’Ɠuvres d’Enescu, Schumann, Bartok et Wagner (ouverture de TannhĂ€user) avec l’Orchestre symphonique de la radio hongroise.

Lire aussi :  Les douanes espagnoles ont confisquĂ© une esquisse de Picasso d'une valeur de 450 000 euros Ă  l'aĂ©roport d'Ibiza PHOTO

Jeune violoniste Ioana Cristina Goicea (photo) est l’un des talents les plus prometteurs de la jeune gĂ©nĂ©ration. À 29 ans, elle affiche un palmarĂšs international impressionnant. En juin 2017, elle a remportĂ© le premier prix du prestigieux concours de violon Michael Hill en Nouvelle-ZĂ©lande, oĂč la presse a dĂ©clarĂ© qu’elle Ă©tait « une nouvelle Ă©toile sur la scĂšne musicale ». Elle a rĂ©cemment Ă©tĂ© laurĂ©ate des concours Reine Elisabeth de Bruxelles (2019) et d’Indianapolis (2018). Elle a Ă©galement remportĂ© le premier prix aux concours internationaux « Johannes Brahms » (Autriche, 2013) et « Andrea Postacchini » (Italie, 2012). Elle est Ă©galement laurĂ©ate du concours « Fritz Kreisler » (Vienne, 2014) et a rĂ©cemment remportĂ© le prix « Carl Flesch » Ă  l’acadĂ©mie du mĂȘme nom Ă  Baden-Baden, en . Elle s’est produite en tant que soliste sur des scĂšnes importantes telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, St Martin-in-the-Fields Ă  Londres, Konzerthaus Vienne, Shanghai Concert Hall, Athenaeum Romanum, Sala « Giuseppe Verdi » Trieste, Auckland Town Hall et Kanematsu Auditorium Tokyo. Ioana Cristina Goicea est nĂ©e Ă  Bucarest en 1992 dans une famille de musiciens. Elle a Ă©tudiĂ© avec les professeurs Ștefan Gheorghiu, Mariana SĂźrbu (Ă  l’universitĂ© de musique de Leipzig), Petru Munteanu (Ă  l’universitĂ© de musique de Rostock), Krzysztof Wegrzyn (Ă  l’universitĂ© de musique et de thĂ©Ăątre de Hanovre). Il enseigne actuellement le violon Ă  l’UniversitĂ© de musique et des arts du spectacle de Vienne. L’artiste joue sur un violon Gianbattista Guadagnini (Parme, 1761), offert par la Deutsche Stiftung Musikleben Hamburg.

Lire aussi :  "Action through non-fiction for Ukraine", un programme spĂ©cial de films documentaires initiĂ© par Astra Film

Concert symphonique

Jeudi et vendredi, 14 et 15 avril 2022

19 h, Grande salle de l’AthĂ©nĂ©e roumain

Orchestre symphonique philharmonique George Enescu

Conducteur
CHRISTIAN BADEA

Soliste

IOANA CRISTINA GOICEA

Programme

Antonin Dvoƙák

Concerto en la mineur pour violon et orchestre, op. 53

Johannes Brahms

Symphonie n° 2 en ré majeur, opus 73

Billets disponibles :
– De la billetterie de l’AthĂ©nĂ©e roumain

– En ligne sur www.fge.org.ro – section « Calendrier ». Une fois achetĂ©s, les billets ne sont pas remboursables, sauf dans les cas prĂ©vus par la loi.

L’accĂšs Ă  la salle de l’AthĂ©nĂ©e roumain est autorisĂ© par la loi.

Article précédentrealme 9 Pro, un milieu de gamme à bon prix avec une excellente autonomie de batterie [TECH REVIEW]
Article suivantComment David Beckham a fĂȘtĂ© Victoria. Ancien Posh Spice, gĂątĂ©e par les hommes de sa famille.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pùtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !