Accueil Dernières minutes ! Le changement climatique met en danger l’huile d’olive grecque

Le changement climatique met en danger l’huile d’olive grecque

138
0

L’agriculteur grec Michalis Antonopoulos savait des mois avant novembre, date à laquelle commence la récolte des olives, que cette année ne serait pas bonne, après que l’hiver dernier n’ait pas apporté suffisamment de précipitations, que les températures printanières aient atteint 38 degrés Celsius et que l’été ait apporté la pire canicule depuis des décennies, avec des centaines d’oliviers touchés, rapporte Reuters.

Dans son verger de Kalamata, la région grecque la plus célèbre pour la production d’huile d’olive, Michalis Antonopoulos montre le résultat : les branches d’olivier sont à moitié vides, les olives petites ou ratatinées.

« Nous observons des phénomènes et des problèmes auxquels nous n’étions pas confrontés il y a 20 ans », déclare M. Antonopoulos, qui dirige la coopérative locale d’huile d’olive, estimant que la production régionale sera inférieure de 50 % cette année.

L’Europe a connu l’été le plus chaud jamais enregistré, et les scientifiques préviennent que ce schéma météorologique chaotique affectant les oliviers est ce à quoi nous pouvons nous attendre du fait du changement climatique.

La Grèce est le troisième producteur mondial d’huile d’olive, et le type d’huile produit par la Grèce est particulièrement recherché pour sa grande qualité, connue sous le nom de « vierge extra ».

Lire aussi :  Quel est le meilleur moment pour faire l'amour ? C'est un fait scientifiquement prouvé

On trouve des bouteilles d’huile d’olive de Kalamata dans des restaurants aussi éloignés que le Japon, mais les agriculteurs grecs craignent que si les récoltes continuent de baisser, ils ne pourront pas répondre à la demande de ce qu’ils appellent « l’or vert de la cuisine », ce qui mettrait l’économie locale en danger.

« Cette année nous a montré que les arbres ne peuvent pas faire face à des conditions climatiques extrêmes. C’est un exemple classique des changements environnementaux que nous connaissons », a déclaré M. Antonopoulos.

En 2020-2021, la Grèce a produit 275 000 tonnes d’huile d’olive et plus de la moitié de cette quantité est partie à l’étranger, ce qui la place au quatrième rang des exportateurs de l’UE. Pour 2021-2022, l’exécutif européen prévoit que la production grecque chutera à 230 000 tonnes.

La majeure partie de l’huile d’olive du monde provient de la région méditerranéenne. Dans ses prévisions agricoles pour la prochaine décennie, la Commission européenne prévoit une augmentation de la production d’huile d’olive de l’UE, mais avertit que le changement climatique pourrait affecter la production annuelle et la qualité de l’huile d’olive. Dans le cas de la Grèce, l’exécutif européen prévoit une baisse limitée de la production.

Lire aussi :  Răzvan Lucescu peut être sans Fernando Varela. Que lui arrive-t-il après le conflit avec la direction de l'équipe ?

Stavros Vemmos, expert en olives et professeur de pomologie (la science agricole qui étudie les espèces et les variétés d’arbres et d’arbustes fruitiers), affirme que les températures élevées et les pénuries d’eau créent déjà des problèmes pour les oliveraies en Grèce, selon Agerpres.ro.

« Le phénomène du changement climatique pourrait dépasser les limites de l’oléiculture », affirme M. Vemmos.

À long terme, dit-il, certaines zones du sud de la Grèce pourraient ne plus être adaptées à la culture de l’olivier, tandis que des régions des Balkans ou du nord de l’Europe pourraient bénéficier de températures plus élevées.

Pour sa part, Michalis Antonopoulos a une vision sombre de l’avenir. « Quand nous faisons face à de grandes pressions et que nous avons besoin de nourriture… nous cessons de penser à la qualité », souligne M. Antonopoulos.

Article précédentManifestations dans plusieurs villes polonaises en faveur de la liberté de la presse après l’adoption d’une loi sur les médias étrangers
Article suivantCarlos Marin, du groupe Il Divo, est décédé à l’âge de 53 ans des suites de Covid-19
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !