Accueil Dernières minutes ! Le Brésil a détecté le premier cas de la nouvelle variante Omicron...

Le Brésil a détecté le premier cas de la nouvelle variante Omicron dans un État limitrophe de l’Uruguay et de l’Argentine.

66
0

Les autorités de l’État brésilien de Rio Grande do Sul, qui borde l’Uruguay et l’Argentine, ont annoncé vendredi le premier cas de la nouvelle variante Omicron, ce qui porte à six le nombre total d’infections par cette souche au Brésil, rapporte EFE.

Le département régional de la santé a confirmé que le cas est une femme vivant à Santa Cruz do Sul qui est revenue d’un voyage en Afrique du Sud la semaine dernière.

La femme, qui a été vaccinée avec le schéma complet anti-COVID-19 et a été isolée à son domicile, a présenté des symptômes de fièvre, selon les autorités sanitaires régionales, selon Agerpres.

Lire aussi :  Michael Bublé, le cœur brisé après le diagnosticde son fils. L'artiste a fait des confessions émotionnelles

Cette nouvelle infection porte à six le nombre total de cas avec la nouvelle variante Omicron : les trois premiers ont été signalés à Sao Paulo et les deux autres dans le district fédéral brésilien.

D’autres cas possibles de la nouvelle souche du SRAS-CoV-2 chez des citoyens brésiliens ayant récemment voyagé dans divers pays du continent africain sont également à l’étude.

La variante Omicron a été détectée et signalée par l’Afrique du Sud le 25 novembre et a été incluse dans le groupe des « variantes préoccupantes » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), bien que l’on sache peu de choses à son sujet, si ce n’est qu’elle est plus contagieuse que ses prédécesseurs.

Lire aussi :  La présentatrice Ramona Păuleanu demande un million d'euros à l'hôpital où son fils est né. Quelle est la raison

Le Brésil est, avec les États-Unis et l’Inde, l’un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, qui a déjà causé plus de 615 000 décès et 22,1 millions d’infections dans le pays sud-américain.

Les autorités régionales et municipales sont attentives à l’impact possible de la variante Omicron à un moment où le taux d’infections et de décès est à son niveau le plus bas depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Article précédentComment Cove a dû perdre sa vie. Le présentateur en parle pour la première fois
Article suivantRapport Ericsson : le trafic de données mobiles a été multiplié par 300 au cours des 10 dernières années
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !