Accueil Dernières minutes ! Internationales Le Botswana affirme que les diplomates infectés par Omicron venaient d’Europe :...

Le Botswana affirme que les diplomates infectés par Omicron venaient d’Europe : les restrictions de voyage sont « inacceptables, inhumaines et dégradantes ».

37
0

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a déclaré que certains des quatre diplomates testés positifs à la variante Omicron du coronavirus étaient venus d’Europe dans ce pays africain, appelant à la levée des restrictions de voyage imposées à certains pays d’Afrique australe, rapporte Reuters, cité par Hotnews.

Jusqu’à présent, il n’a pas été établi avec certitude où la variante Omicron est apparue, mais elle a été signalée pour la première fois en Afrique du Sud le 25 novembre, puis au Botswana un jour plus tard. Ils ont annoncé la détection d’une nouvelle variante dont les mutations sont différentes de celles de la variante Delta du coronavirus.

Lire aussi :  Premiers cas d'Omicron en Bulgarie

Et les responsables sud-africains se sont plaints que leur pays soit puni en raison de l’identification d’une nouvelle variante. Le président du Botswana, M. Masisi, a déclaré dans une interview accordée à CNN jeudi soir que les interdictions « ne sont pas nécessaires » et sont « irresponsables ». Il a ensuite critiqué les restrictions de voyage en des termes extrêmement durs, déclarant qu’elles étaient « inacceptables, inhumaines et dégradantes ».

Le fonctionnaire a fait des commentaires sur les diplomates testés positifs à la variante Omicron et a déclaré qu’ils « venaient d’un certain nombre de pays (…) et ont traversé un certain nombre de pays pour atteindre le Botswana », mais a refusé de révéler leur nationalité, rapporte Hotnews.

Lire aussi :  La Russie enregistre les premiers cas de contamination par Omicron, des voyageurs revenant d'Afrique du Sud

Il a ajouté que certains d’entre eux venaient même d’Europe.

Les diplomates sont entrés au Botswana le 7 novembre et ont quitté le pays 4 jours plus tard. Les autorités du pays africain ont jusqu’à présent signalé 20 infections par la nouvelle variante d’Omicron.

Les autorités du Botswana enquêtent sur certaines mutations du coronavirus qui ont été détectées chez quatre ressortissants étrangers qui se trouvaient dans le pays dans le cadre d’une mission diplomatique.

Article précédentL’authentification en deux étapes devient obligatoire pour les comptes Facebook considérés comme à haut risque
Article suivantMarius Șumudică s’est déchaîné en Turquie avant le match contre Galatasaray. « J’attends comme un fou »
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !