Accueil Internationales Le Belarus envisage de renoncer à son statut de pays neutre et...

Le Belarus envisage de renoncer à son statut de pays neutre et non nucléaire

239
0

Le projet de nouvelle
Constitution du Bélarus, une initiative par laquelle Alexandre Loukachenko compte
pour étendre son règne, ne prévoit plus le statut de pays neutre et
statut de non-nucléaire.

Au lieu d’un pays « neutre », le Belarus pourrait devenir une entité qui « exclut toute agression militaire contre d’autres États à partir de son territoire », selon les médias russes.

En outre, selon le projet d’amendement à la Constitution, publié lundi, le Parlement peut envoyer, sur proposition du chef de l’État, « des militaires, des employés d’organisations militarisées et d’autres personnes en dehors de la République du Belarus pour participer à la garantie de la sécurité collective et aux travaux de maintien de la paix et de la sécurité ».

Lire aussi :  Le premier cas de la variante Omicron a été détecté en Italie. L'Allemagne a confirmé les deux premiers cas

Récemment, le ministre des affaires étrangères du Belarus, Vladimir Makei, a déclaré que son pays était prêt à accueillir des armes nucléaires russes. Le responsable de Minsk a fait cette déclaration dans un contexte où Moscou attise les tensions autour de l’Ukraine, ainsi que la crise des migrants orchestrée par Loukachenko contre l’Union européenne.

Le Kremlin n’a pas exclu la possibilité de déployer des armes nucléaires au Belarus.

Article précédentDocuments secrets des funérailles de la Princesse Diana. La raison pour laquelle Elton John a été invité à chanter à l’enterrement.
Article suivantLe plus grand groupe bancaire allemand condamné à une amende de plus de 8,6 millions d’euros après des contrôles de l’EURIBOR
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !