Accueil Economie L’autorité de régulation allemande prévoit que Nord Stream reprendra ses livraisons à...

L’autorité de régulation allemande prévoit que Nord Stream reprendra ses livraisons à 30 % de sa capacité.

131
0

Le chef de l’Agence fédérale des réseaux (régulateur allemand), Klaus Müller, a déclaré que le volume des livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream le jeudi 21 juillet s’élèvera à 530 GWh, soit environ 30 % de la capacité.

Plus tôt dans la journée de mercredi, M. Müller avait indiqué qu' »initialement, environ 800 GWh de gaz devaient être livrés d’ici le 21 juillet 2022 aux points d’entrée de en .

Pour sa part, l’opérateur allemand de transport de gaz Gascade s’attend à ce que le transport de gaz par Nord Stream reprenne au niveau antérieur à la réparation (40 % de la capacité), mais comme le redémarrage du gazoduc après réparation est un processus technique complexe, le rétablissement de la capacité du gazoduc pourrait prendre plusieurs heures, jusqu’à jeudi matin, a souligné Gascade.

Lire aussi :  Le géant pétrolier BP se retire du capital de la société russe Rosneft.

L’approvisionnement en gaz par le gazoduc a été suspendu du 11 au 21 juillet en raison de réparations programmées.

De la mi-juin au début des réparations, Nord Stream n’a fonctionné qu’à 40 % (67 millions de mètres cubes par jour) de sa pleine capacité, en raison du retour prématuré des turbines à gaz Siemens après réparation, en raison des sanctions canadiennes contre la .

Auparavant, le président russe avait déclaré que si la turbine de Nord Stream n’était pas rendue à la Russie, seuls 30 millions de mètres cubes de gaz par jour pourraient être pompés le long de la route, au lieu des 60 millions de mètres cubes normalement pompés. Il a prévenu qu’une autre turbine « devrait être envoyée à la fin du mois de juillet pour des travaux de réparation ».

Lire aussi :  Les prix du gaz en Europe ont chuté après avoir atteint leur niveau le plus élevé depuis quatre mois. Ce que sont les chiffres

Dans le même temps, Gazprom n’a pas reçu les documents de Siemens concernant la restitution du moteur à turbine à gaz et a envoyé une nouvelle demande à la société allemande. La holding russe a fait remarquer que le maintien de la turbine parmi les équipements soumis à des sanctions et la révision ultérieure d’autres moteurs affectent la sécurité d’exploitation de Nord Stream.

Siemens Energy est prête à fournir davantage de turbines pour Nord Stream si la demande lui en est faite.

Article précédentLa marine américaine conteste les revendications chinoises dans Mer de Chine méridionale pour la deuxième fois en une semaine
Article suivantTavi Popescu ou Asensio ? La comparaison qui fait jubiler Becali
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !