Accueil Internationales L’Afghanistan connaĂ®t une forte augmentation du nombre de morts alors que les...

L’Afghanistan connaĂ®t une forte augmentation du nombre de morts alors que les Talibans luttent contre ISIS, NRF

137
0

Avec l’intensification des opĂ©rations des deux principaux challengers du rĂ©gime taliban – le Front de rĂ©sistance nationale (NRF) et l’État islamique – province de Khorasan (Da’esh) – la situation sĂ©curitaire s’est dĂ©tĂ©riorĂ©e en aoĂ»t en Afghanistan. MalgrĂ© les affirmations des talibans selon lesquelles Da’esh n’existe pas physiquement en Afghanistan et ne constitue pas une menace, le groupe a revendiquĂ© des attentats meurtriers contre des mosquĂ©es, des Ă©coles et des voitures.

Depuis que les Talibans ont pris le contrĂ´le de l’Afghanistan en aoĂ»t dernier, le pays est embourbĂ© dans la violence. Cette situation dĂ©favorable risque de perdurer car rien n’indique que les talibans vont consolider leur domination dans un avenir proche.

Selon les donnĂ©es, l’Afghanistan a enregistrĂ© 366 dĂ©cès liĂ©s au terrorisme en aoĂ»t, ce qui reprĂ©sente une forte augmentation de 50 % par rapport aux 244 dĂ©cès enregistrĂ©s en juillet. Il y avait eu 367 dĂ©cès en juin et 391 en mai. Ainsi, après avoir enregistrĂ© une baisse pendant deux mois consĂ©cutifs, le nombre total de dĂ©cès a de nouveau augmentĂ© en aoĂ»t. Cette tendance cyclique se poursuit depuis mars 2020, bien que l’on observe une diminution significative depuis la prise du pouvoir par les talibans en aoĂ»t 2021.

Il y a eu 77 dĂ©cès de civils en aoĂ»t contre 68 en juillet, soit une augmentation de 13,23 %. Le 17 aoĂ»t, au moins 21 personnes, dont un Ă©minent religieux, le mollah Amir Mohammad Kabuli, ont Ă©tĂ© tuĂ©es et 33 autres ont Ă©tĂ© blessĂ©es dans un attentat suicide Ă  la mosquĂ©e Abu Bakar situĂ©e dans le quartier de Kher Khanna du district de police 17, Ă  Kaboul. L’attentat n’a Ă©tĂ© revendiquĂ© par aucun groupe, mais il portait de fortes signatures de Da’esh. Le pic des dĂ©cès s’explique en grande partie par les pertes subies par les talibans sur le terrain.

Les dissensions internes au sein des Talibans continuent de nuire au rĂ©gime dans sa lutte pour la consolidation et son combat contre les adversaires intĂ©rieurs. Le 27 aoĂ»t, trois membres des Talibans ont Ă©tĂ© tuĂ©s en raison d’un conflit interne dans le district de Tala Wa Barfak, dans la province de Baghlan. Le 21 aoĂ»t, une personne a Ă©tĂ© tuĂ©e et une autre blessĂ©e Ă  la suite d’un conflit interne au sein des talibans dans la province de Panjshir. Le 17 aoĂ»t, le ministère afghan de la DĂ©fense a affirmĂ© avoir tuĂ© le commandant rebelle fugitif Hazara Maulvi Mehdi Mujahid, qui s’Ă©tait sĂ©parĂ© des talibans et avait lancĂ© une rĂ©sistance Hazara dans le district de Balkhab, dans la province de Sar-e Pul.

Le Front national de résistance étend ses opérations

Le 26 aoĂ»t, exhortant les Afghans Ă  s’unir contre les talibans, le commandant du Front national de rĂ©sistance, Khalid Amiri, a dĂ©clarĂ© que le fait de protester uniquement dans un espace virtuel ne mettrait pas fin au règne des talibans. Il a ajoutĂ© que les talibans Ă©taient une organisation terroriste et que les critiques et les condamnations ne suffisaient pas Ă  mettre fin Ă  leur oppression. Il a soutenu les sanctions contre les talibans, pour la sĂ©curitĂ© rĂ©gionale et internationale.

Le responsable des relations Ă©trangères du Front de rĂ©sistance nationale d’Afghanistan, Ali Maisam Nazary, a affirmĂ© que les opĂ©rations du front se sont Ă©tendues au cours de l’annĂ©e Ă©coulĂ©e et que le groupe se bat actuellement contre les talibans dans six provinces du pays, avec 4 000 forces bien Ă©quipĂ©es et entraĂ®nĂ©es. Ces provinces sont Panjshir, Kapisa, Baghlan, Badakhshan, Takhar et Parwan.

Da’esh a tuĂ© 45 combattants talibans en 12 attaques

En aoĂ»t, Da’esh a revendiquĂ© 12 attaques qui ont tuĂ© 45 combattants talibans et blessĂ© 120 membres des minoritĂ©s chiites Ă  Kaboul, dans les provinces de Kunar et de Nangarhar. Entre le 1er janvier et le 30 aoĂ»t, Da’esh a revendiquĂ© 130 attaques en Afghanistan.

Dans le domaine de la propagande, Da’esh a publiĂ© un certain nombre de documents, poursuivant sa rhĂ©torique contre les talibans, le , la et l’, ainsi que d’autres pays voisins et rĂ©gionaux coopĂ©rant avec les talibans.

Le 7 aoĂ»t, Da’esh a publiĂ© la deuxième Ă©dition en persan d’un livre intitulĂ© « CaractĂ©ristiques des talibans khwariji » qui met en Ă©vidence les diffĂ©rences entre l’État islamique et les talibans. Le livre souligne que les Talibans, en introduisant des « pratiques non islamiques et chiites » en Afghanistan, sont les vrais Khawarij (renĂ©gats) et, puisque les Talibans protègent des pays comme le Pakistan, l’ et l’Inde, il est nĂ©cessaire de contrer le rĂ©gime en Afghanistan. Da’esh prĂ©tendait Ă©galement ĂŞtre du « bon cĂ´té », car il avait lancĂ© des attaques contre les chiites et les pays « infidèles » comme le Tadjikistan et l’OuzbĂ©kistan.

Les Etats-Unis ont refusé de libérer leurs réserves étrangères

Invoquant le manque de confiance dans les garanties et la surveillance pour gĂ©rer les actifs de manière responsable, le reprĂ©sentant spĂ©cial des pour l’Afghanistan, Thomas West, a rĂ©vĂ©lĂ© le 15 aoĂ»t que l’administration de avait dĂ©cidĂ© de ne libĂ©rer aucune des 7 milliards USD de rĂ©serves Ă©trangères afghanes. Elle a Ă©galement dĂ©cidĂ© de suspendre les pourparlers avec les talibans concernant ces fonds après l’assassinat du chef d’Al-QaĂŻda, M. Zawahiri, Ă  Kaboul.

Le 28 aoĂ»t, le ministre de la dĂ©fense des talibans afghans, le mollah Mohammad Yaqoob, a dĂ©clarĂ© que des drones amĂ©ricains pĂ©nĂ©traient dans l’espace aĂ©rien de l’Afghanistan depuis le Pakistan.

Pendant ce temps, les membres du Conseil de sĂ©curitĂ© des Nations unies ne sont pas parvenus Ă  un consensus sur l’extension de la dĂ©rogation Ă  l’interdiction de voyager pour les dirigeants talibans proscrits. L’incapacitĂ© des talibans Ă  former un gouvernement inclusif, Ă  rĂ©tablir les droits des femmes et Ă  permettre l’Ă©ducation des filles a Ă©tĂ© citĂ©e par certains membres comme raison de ne pas Ă©tendre la dĂ©rogation. Les talibans ont vivement rĂ©agi et ont mis en garde l’Occident contre toute violation de l' »accord de Doha ».

La répression contre les femmes se poursuit

L’UE s’est dĂ©clarĂ©e « particulièrement prĂ©occupĂ©e » par la dĂ©gradation de la situation des femmes et des jeunes filles en Afghanistan, après que les talibans au pouvoir dans le pays ont violemment dispersĂ© un rassemblement de femmes. Le 13 aoĂ»t, un certain nombre de femmes ont organisĂ© une manifestation dans le quartier de Charai Sedarat Ă  Kaboul, oĂą elles ont appelĂ© Ă  la justice et au respect des droits des femmes. Les manifestantes ont scandĂ© le slogan « pain, travail et liberté » et ont exhortĂ© le gouvernement taliban Ă  respecter les droits des femmes et des filles. Des combattants talibans ont tirĂ© en l’air et passĂ© Ă  tabac les manifestants qui prenaient part aux protestations. Certaines femmes ont Ă©tĂ© poursuivies dans des magasins voisins et frappĂ©es Ă  coups de crosse de fusil. Les combattants talibans ont Ă©galement arrĂŞtĂ© des journalistes Ă©trangers et un reporter de TOLO, Toba Walizada, qui couvraient les manifestations.

Article prĂ©cĂ©dentUne Ă©tude suggère que le personnel de santĂ© prĂ©sente un faible risque de contracter la variole du singe lorsqu’il est exposĂ© Ă  des patients infectĂ©s.
Article suivantRipple rejoint plus de 370 entreprises qui s’engagent Ă  ne pas Ă©mettre de carbone d’ici 2040.