Accueil Divertissements Arts La ¬ę¬†Sonate d’automne¬†¬Ľ d’Ingmar Bergman, une premi√®re nationale au Nottara Theatre.

La ¬ę¬†Sonate d’automne¬†¬Ľ d’Ingmar Bergman, une premi√®re nationale au Nottara Theatre.

50
0

La ¬ę¬†Sonate d’automne¬†¬Ľ d’Ingmar Bergman (traduction : Monica Andronescu), une premi√®re nationale, mise en sc√®ne par Alexandru M√ĘzgńÉreanu, est pr√©vue samedi √† 18h √† la salle George Constantin du Th√©√Ętre Nottara.

La distribution comprend : Victoria Cocia»ô, Laura Vasiliu, Sorina »ėtefńÉnescu et Dan Bordeianu. La sc√©nographie est de »ėtefan Caragiu, les costumes d’Alexandra M√ĘzgńÉreanu et la musique originale d’Alexandru Suciu.

L’une des cr√©ations les plus connues d’Ingmar Bergman, ¬ę¬†Sonate d’automne¬†¬Ľ parle aujourd’hui, dans une interpr√©tation √©mouvante, de la souffrance, de la f√©minit√©, de la d√©pression, de l’assomption, de la perte irr√©m√©diable et, surtout, du (d√©s)amour. Une c√©l√®bre pianiste rend visite √† sa fille, femme de pasteur, dans un village perdu pour le monde, apr√®s de nombreuses ann√©es sans se voir. Leur rencontre, qui dure un jour et une nuit, fait resurgir les ombres et les traumatismes du pass√©, r√©v√®le, tel un tourbillon, des √©clats de souffrance qui tranchent et tendent cruellement le miroir au visage.

Lire aussi :  Choc sur le march√© des crypto-monnaies suite √† une minute de la R√©serve f√©d√©rale - Le bitcoin chute de 8,5 %.

Film-capital, consid√©r√© comme le ¬ę¬†chant du cygne¬†¬Ľ d’Ingrid Bergman, ¬ę¬†Sonate d’automne¬†¬Ľ est, en fait, la seule collaboration entre les deux grands cr√©ateurs : Ingmar Bergman et Ingrid Bergman. Cette histoire s’inscrit dans les pr√©occupations permanentes du c√©l√®bre r√©alisateur : le sondage du pass√©, la relation avec ses parents, les traumatismes de l’enfance, l’exploration de la f√©minit√©, la recherche de l’amour.

La version d’Alexandru M√ĘzgńÉreanu, si actuelle dans un monde qui cherche de plus en plus ses rep√®res, est comme une op√©ration √† cŇďur ouvert. Il sonde avec finesse la relation terriblement fragile entre quatre √™tres humains qui tentent de se trouver.

¬ę¬†Je me trouve √† un moment o√Ļ je souhaite explorer le th√®me du pass√© qui vous marque, les traumatismes de l’enfance, qui sont comme des cicatrices ouvertes, des blessures que l’on doit porter toute sa vie si l’on ne parvient pas √† conna√ģtre, comprendre et d√©passer…. J’ai voulu explorer dans ce spectacle comment le manque d’amour cr√©e des traumatismes qui se transmettent de g√©n√©ration en g√©n√©ration ; le besoin constant d’amour et le fait que chacun de nous reste un enfant, quel que soit son √Ęge… J’√©tais √©tudiant lorsque j’ai vu le film de Bergman pour la premi√®re fois et j’ai √©t√© tr√®s frapp√© par l’histoire. L’image des deux, Charlotte et Eva, dans la sc√®ne du piano, o√Ļ la m√®re humilie pratiquement sa fille, est rest√©e dans mon esprit. Et depuis, je n’ai cess√© de penser qu’il serait int√©ressant de traduire cette histoire au th√©√Ętre. Mais pendant longtemps, cela n’est rest√© qu’une id√©e. L’ann√©e derni√®re, le projet m’est revenu et j’ai pens√© que ce serait un pari gagnant pour le th√©√Ętre Nottara et pour les acteurs, d’autant plus qu’il n’a jamais √©t√© fait en Roumanie. Sonate d’automne est une histoire d’adultes-enfants qui ont besoin d’amour ¬ę¬†, d√©clare le r√©alisateur Alexandru MńÉzgńÉreanu.

Article pr√©c√©dentLe t√©l√©phone d’Alec Baldwin va √™tre saisi et fouill√© apr√®s un incident tragique sur le plateau.
Article suivantLe Premier ministre lituanien rejette les démissions annoncées par les ministres des affaires étrangères et des transports
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vid√©os, et de la p√Ętisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualit√©s que je juge importantes de relayer !