Accueil Finance La société Charles Schwab fait l’objet d’une enquête pour violation des lois...

La société Charles Schwab fait l’objet d’une enquête pour violation des lois sur les valeurs mobilières.

397
0

Apparemment, la Charles Schwab Corporation (NYSE : SCHW) a violé les lois sur les valeurs mobilières et le cabinet d’avocats Schall, un cabinet national de contentieux des droits des actionnaires, a annoncé le 25 août qu’il enquêtait sur ces plaintes au nom des investisseurs.

En outre, l’enquête visera à déterminer si Schwab a émis des déclarations fausses et trompeuses ou a omis de divulguer des informations pertinentes pour les investisseurs. Tout aussi important, en juin, la Securities and Exchange Commission (SEC) a accusé trois filiales de Schwab spécialisées dans le conseil en investissement de ne pas avoir divulgué la manière dont elles allouaient les fonds des clients.

Selon l’ordonnance de la SEC, les informations obligatoires de Schwab pour son robo-advisor, un conseiller en portefeuille doté d’une intelligence artificielle, étaient censées rechercher des « rendements optimaux » par le biais d’une « méthodologie disciplinée de construction de portefeuille », alors qu’en réalité, les propres données de Schwab montraient que, dans la plupart des conditions, les liquidités dans les portefeuilles leur faisaient gagner moins d’argent tout en étant exposées au même risque.

Pratiques douteuses

Dans les portefeuilles des robo-adviseurs, Schwab gagnait de l’argent en transférant les liquidités vers une banque affiliée, en les prêtant et en gardant pour elle la différence entre les intérêts sur les prêts reçus et ce qu’elle payait aux clients des robo-adviseurs.

Sans débattre de l’affaire, les filiales de conseil en investissement de Schwab, Charles Schwab & Co, Inc, Charles Schwab Investment Advisory, Inc, et Schwab Wealth Investment Advisory, Inc, ont accepté une ordonnance de cessation et d’abstention. L’entreprise a ainsi versé 52 millions de dollars de restitution et d’intérêts avant jugement, ainsi qu’une amende civile de 135 millions de dollars.

De plus, Schwab a accepté de retenir les services d’un consultant indépendant qui conseillera et examinera ses politiques et procédures relatives aux divulgations de son robo-advisor, afin de s’assurer que ces politiques et procédures sont correctement suivies.

Enfin, le cabinet d’avocats Schall est spécialisé dans les recours collectifs en matière de valeurs mobilières et les droits des actionnaires, et comme cette affaire n’a pas encore été certifiée, on ne sait pas combien d’investisseurs décideront de poursuivre Schwab pour avoir fait de fausses déclarations sur leurs services de conseillers en IA.

Achetez des actions dès maintenant avec – la plateforme d’investissement la plus avancée


Avis de non-responsabilité: Le contenu de ce site ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. L’investissement est une activité spéculative. Lorsque vous investissez, votre capital est à risque.

Article précédentVeuillez mettre à jour vos paramètres de confidentialité Instagram dès maintenant.
Article suivantMitsubishi Corp va investir 120 millions de dollars dans des entreprises de taille moyenne de l’ANASE par le biais d’une filiale d’investissement régionale.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !