Accueil Internationales La Russie va livrer des missiles Iskander-M à capacité nucléaire au Belarus,...

La Russie va livrer des missiles Iskander-M à capacité nucléaire au Belarus, annonce Poutine.

178
0

La Russie va livrer « dans les prochains mois » au Bélarus des missiles tactiques Iskander-M pouvant être équipés d’ogives nucléaires, a annoncé samedi Vladimir Poutine en recevant son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko à Saint-Pétersbourg, dans un contexte de tensions entre leurs pays et l’Occident au sujet de la guerre de la Russie en Ukraine, rapporte l’AFP.

« Dans les prochains mois, nous transférerons au Belarus des systèmes de missiles tactiques (de type) Iskander-M, qui peuvent utiliser des missiles balistiques ou de croisière, dans leurs versions conventionnelle et nucléaire », a annoncé au début de sa rencontre avec Alexandre Loukachenko à Saint-Pétersbourg, selon des images diffusées en direct par la télévision russe.

Cette modernisation doit être réalisée dans les usines aéronautiques russes, et la formation du personnel doit commencer en conséquence », a déclaré M. Poutine, après que M. Loukachenko lui a demandé d' »adapter » les avions pouvant transporter des armes nucléaires.

Lire aussi :  Les sanctions contre la Russie "assèchent" les bénéfices des ventes de vodka en Finlande

Depuis le début de cette offensive, Poutine a abordé plus ou moins directement le sujet des armes nucléaires russes à plusieurs reprises, ce que les Occidentaux considèrent comme des menaces destinées à le dissuader de soutenir .

Le Belarus, qui a des frontières avec l’Ukraine et plusieurs États membres de l’OTAN, a annoncé le mois dernier qu’il avait acheté des systèmes de type Iskander pouvant être équipés d’ogives nucléaires.

Lors de leur rencontre de samedi, M. Poutine et M. Loukachenko ont également discuté de la situation sur le marché des engrais.

La et le Belarus figurent parmi les principaux producteurs mondiaux d’engrais, mais ils affirment que les sanctions occidentales qui leur sont imposées en raison de la menée par la Russie en Ukraine nuisent à leur capacité d’exportation dans un contexte d’inquiétude croissante quant à la sécurité alimentaire mondiale.

Lire aussi :  Qui est derrière les protestations des camionneurs au Canada. Le "convoi de la liberté" occupe Ottawa depuis 10 jours.

Samedi, M. Poutine a annoncé qu’il s’était « mis d’accord » avec M. Loukachenko « pour faire tout ce qui est en notre pouvoir pour répondre aux besoins de nos consommateurs et de nos clients » dans le secteur des engrais.

Moscou « est en contact étroit avec les agences des Nations unies spécialisées » dans ce domaine, a-t-il annoncé.

Article précédentInstagram vérifie l’identité des utilisateurs grâce à l’IA
Article suivantL’Allemagne prend des mesures d’urgence après la chute des approvisionnements en gaz russe : Les centrales électriques au charbon devront être utilisées davantage
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !