Accueil Internationales La Russie supprime les sources d’information sur la guerre en Ukraine. 13...

La Russie supprime les sources d’information sur la guerre en Ukraine. 13 sites d’information fermĂ©s

141
0

Roskomnadzor a fermĂ© 13 mĂ©dias, selon l’AFP. La Russie renforce son contrĂ´le sur les informations relatives Ă  l’invasion de l’Ukraine.

L’autoritĂ© russe de rĂ©gulation des tĂ©lĂ©communications a suspendu l’accès Ă  deux mĂ©dias en langue russe basĂ©s en IsraĂ«l, oĂą vit une importante communautĂ© ayant Ă©migrĂ© de l’ex-URSS : 9 TV Channel Israel (www.9tv.co.il) et Vesty Israel (www.vesty.co.il).

Ces sites figurent désormais aussi sur la liste officielle des sources bloquées par le régulateur russe des télécommunications, Roskomnadzor.

Le site indĂ©pendant Kavkaz-uzel.eu et le site rĂ©gional de Perm, basĂ© dans l’Oural, permdaily.ru, figurent parmi les autres sites d’information bloquĂ©s.

Lire aussi :  Le Japon demande Ă  l'armĂ©e amĂ©ricaineĂ  respecter ses règles contre le COVID-19

Des sites d’information en langue ukrainienne ont Ă©galement Ă©tĂ© bloquĂ©s : novosti.dn.ua, bukinfo.ua, et le quotidien estonien Postimees, qui a une version en langue russe.

Des mĂ©dias ont Ă©tĂ© contraints de mettre fin Ă  leurs activitĂ©s dans la FĂ©dĂ©ration de après la promulgation par le Kremlin d’une loi prĂ©voyant des peines de prison pouvant aller jusqu’Ă  15 ans pour les « fake news ».

La Russie a bloqué les réseaux sociaux suivants : , et Instagram.

Article prĂ©cĂ©dentL’acteur amĂ©ricain oscarisĂ© William Hurt meurt Ă  71 ans
Article suivantLa Russie a payĂ© 117 millions de dollars d’intĂ©rĂŞts Ă  Londres jeudi.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !