Accueil Economie La Russie interdit les crypto-monnaies

La Russie interdit les crypto-monnaies

161
0

La Banque centrale de Russie a propos√© d’interdire l’utilisation et le minage des crypto-monnaies sur le territoire russe, invoquant des menaces pour la stabilit√© financi√®re, le bien-√™tre des citoyens et la souverainet√© de sa politique mon√©taire, rapporte Reuters.

Il s’agit de la derni√®re mesure de r√©pression contre les crypto-monnaies au niveau mondial, apr√®s que des gouvernements, de l’Asie aux √Čtats-Unis, ont exprim√© leurs craintes que ces monnaies num√©riques priv√©es tr√®s volatiles ne sapent le contr√īle des syst√®mes financiers et mon√©taires. Reuters

Depuis des ann√©es, la Russie est contre les crypto-monnaies, affirmant qu’elles peuvent √™tre utilis√©es dans des op√©rations de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme. Elle leur a finalement accord√© un statut l√©gal en 2020, mais a interdit leur utilisation comme moyen de paiement.

La Banque centrale de Russie fait valoir que la demande sp√©culative a conduit √† la croissance rapide des cryptocurrences, qui pr√©sentent les caract√©ristiques d’une pyramide financi√®re, et a mis en garde contre les bulles potentielles sur le march√© qui menaceraient la stabilit√© financi√®re et les citoyens russes.

L’institution a propos√© d’emp√™cher les institutions financi√®res de n√©gocier des crypto-monnaies et a d√©clar√© que des m√©canismes devraient √™tre d√©velopp√©s pour bloquer les transactions qui conduiraient √† l’achat ou √† la vente de crypto-monnaies.

L’interdiction concerne √©galement les plateformes de trading de crypto-monnaies. Les repr√©sentants de Binance ont d√©clar√© √† Reuters qu’ils √©taient d√©termin√©s √† travailler avec les r√©gulateurs et qu’ils esp√©raient un dialogue avec la Banque centrale de Russie sur la protection des utilisateurs de crypto-monnaies russes.

Lire aussi :  AB Volvo a arr√™t√© la production dans son usine de camions en Russie. Ce que les fabricants allemands et fran√ßais annoncent

Aucune restriction sur la d√©tention de crypto-monnaies n’est envisag√©e, a assur√© Elizaveta Danilova, responsable du d√©partement de la stabilit√© financi√®re de la Banque de Russie.

Les utilisateurs actifs de crypto-monnaies en Russie avaient un volume de transactions annuel d’environ cinq milliards de dollars, a indiqu√© l’institution.

L’ann√©e derni√®re, les r√©gulateurs les plus puissants de Chine ont renforc√© les restrictions sur les crypto-monnaies, en interdisant les plateformes d’√©change de crypto-monnaies et les activit√©s de minage de crypto-monnaies.

Dix organismes, dont la Banque centrale de Chine (PBOC) et les r√©gulateurs des banques, des bourses et des valeurs mobili√®res, se sont engag√©s √† collaborer pour √©radiquer les activit√©s ¬ę¬†ill√©gales¬†¬Ľ li√©es aux crypto-monnaies. C’est la premi√®re fois que des institutions chinoises unissent leurs forces pour interdire explicitement toute activit√© li√©e aux crypto-monnaies.

¬ę¬†Les autorit√©s chinoises sont connues pour aller dans les extr√™mes, soit en publiant des d√©clarations affirmatives, soit en enqu√™tant, soit en gardant le silence. Cette fois, ils ont clairement indiqu√© qu’ils ne soutenaient pas le d√©veloppement du march√© des crypto-monnaies, car il va √† l’encontre de leurs politiques de contr√īle renforc√© des flux de capitaux et des grandes entreprises technologiques¬†¬Ľ, a √©valu√© George Zarya, PDG de la plateforme d’√©change de crypto-monnaies Bequant, bas√©e √† Londres.

La PBOC a fait savoir que les crypto-monnaies ne doivent pas circuler comme des monnaies traditionnelles et qu’il est interdit aux plateformes √©trang√®res de fournir des services aux investisseurs en Chine via Internet, ce qui perturbe l’acc√®s de Coinbase et Binance √† la deuxi√®me √©conomie mondiale.

Lire aussi :  Comment les entreprises du Top 500 de l'ECE se sont comport√©es pendant la pand√©mie. La Pologne, la R√©publique tch√®que et la Hongrie figurent parmi les trois premiers pays.

La Banque centrale de Chine a également interdit aux institutions financières, aux sociétés de paiement et aux entreprises Internet de faciliter le commerce intérieur des crypto-monnaies.

√Ä une √©poque, la Chine √©tait l’un des march√©s les plus solides pour le bitcoin, la monnaie virtuelle la plus r√©pandue. Cependant, en 2019, les autorit√©s de P√©kin ont chang√© d’avis et les paiements en crypto-monnaies ont √©t√© d√©clar√©s ill√©gaux au motif que ces pi√®ces peuvent √™tre un outil utilis√© dans des activit√©s criminelles. Le pays asiatique s’inqui√®te du risque sp√©culatif que les cryptocurrences font peser sur son syst√®me financier. Au lieu de cela, les activit√©s de minage de bitcoins et la possession de monnaie virtuelle ont √©t√© tol√©r√©es.

La Commission nationale chinoise du d√©veloppement et de la r√©forme (NDRC) a annonc√© le lancement d’une op√©ration de ratissage √† l’√©chelle nationale concernant l’exploitation mini√®re de crypto-monnaies √† forte intensit√© √©nerg√©tique. Ces activit√©s contribuent peu √† la croissance de l’√©conomie chinoise, sont sources de risques, consomment beaucoup d’√©nergie et affectent les objectifs climatiques, a d√©clar√© la NDRC.

Ces d√©cisions interviennent apr√®s que les autorit√©s de P√©kin ont annonc√© en mai qu’elles allaient r√©primer les activit√©s d’extraction de bitcoins et de commerce de crypto-monnaies dans le but d’√©liminer les risques financiers.

Article pr√©c√©dentLes √Čtats-Unis inculpent quatre fonctionnaires bi√©lorusses pour avoir d√©tourn√© l’avion transportant le journaliste Roman Protasevich.
Article suivantSpeak et Stefania sont bloqu√©s dans un h√ītel insalubre de Jakarta apr√®s avoir √©t√© test√©s positifs au COVID-19 : ¬ę¬†J’ai dormi avec un masque sur le visage¬†¬Ľ.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vid√©os, et de la p√Ętisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualit√©s que je juge importantes de relayer !