Accueil Economie La Russie a augmenté les droits de douane sur les exportations de...

La Russie a augmenté les droits de douane sur les exportations de bois et a fermé plusieurs passages frontaliers. L’UE conteste les restrictions de l’OMC

73
0

L’Union européenne conteste les restrictions imposées par la Russie en matière d’exportation de bois devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), estimant qu’elles portent préjudice à l’industrie de transformation du bois.

« Les restrictions à l’exportation consistent en une augmentation significative des droits d’exportation pour certains produits du bois et en une réduction drastique du nombre de points de passage frontaliers par lesquels les exportations de produits du bois peuvent avoir lieu », a déclaré la Commission européenne vendredi.

Les restrictions imposées par la Russie sont extrêmement préjudiciables à l’industrie européenne de transformation du bois, qui dépend des exportations en provenance de Russie, et créent une incertitude importante sur le marché mondial du bois. Depuis octobre 2020, date à laquelle les autorités de Moscou ont annoncé ces mesures, l’UE a mené plusieurs discussions avec la Russie, sans succès. Ces mesures sont entrées en vigueur en janvier 2022.

Lire aussi :  Les prix de l'énergie baissent en Europe : un temps plus chaud et des estimations de production d'énergie éolienne élevées réduisent les risques de nouvelles hausses

Plus précisément, l’UE conteste :

Augmentation des droits d’exportation sur certains produits du bois :

Dans le cadre de l’OMC, la Russie s’est engagée à appliquer des taxes à l’exportation pouvant atteindre 13 % ou 15 % sur certaines quantités d’exportations. En retirant ces contingents tarifaires, la Russie applique désormais des droits à l’exportation à un niveau beaucoup plus élevé de 80 % et ne respecte donc pas ses engagements au titre du droit de l’OMC.

Réduire le nombre de points de passage frontaliers pour les exportations russes de produits du bois vers l’UE :

La Russie a réduit le nombre de points de passage frontaliers traitant les exportations de bois vers l’UE de plus de 30 à un seul (Luttya en Finlande). En interdisant l’utilisation des points de passage frontaliers existants qui sont techniquement capables de traiter ces exportations, la Russie viole un principe de l’OMC qui interdit de telles restrictions.

Lire aussi :  L'Oréal ferme temporairement ses propres magasins et sites d'e-commerce en Russie

Prochaines étapes

Les consultations sur le règlement des différends que l’UE a demandées constituent la première étape des procédures de règlement des différends de l’OMC.

Si elles ne débouchent pas sur une solution satisfaisante, l’UE peut demander à l’OMC d’établir un groupe spécial pour trancher le différend.

Article précédentDans quel film Penelope Cruz veut-elle jouer avec son mari ? son mari. Comment Javier Bardem l’a tentée
Article suivantLes États-Unis mettent 8 500 soldats en état d’alerte en vue d’un éventuel déploiement en Europe de l’Est
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !