Accueil Dernières minutes ! La PANDEMIE est pratiquement SUPPRIMEE : le GENE qui cause le RISQUE...

La PANDEMIE est pratiquement SUPPRIMEE : le GENE qui cause le RISQUE de COVID 19 sévère a été découvert.

40
0

Des scientifiques polonais ont découvert un gène qui, selon eux, double le risque de développer une forme sévère de COVID-19, une découverte qui pourrait aider les médecins à identifier les personnes les plus à risque de contracter le coronavirus, rapporte Reuters ce jeudi. Les chercheurs espèrent que l’identification des personnes présentant un risque accru les incitera à se faire vacciner et leur donnera accès à des options de traitement plus intensives si elles sont infectées, note la source. « Après plus d’un an et demi de travail, il a été possible d’identifier un gène responsable d’une prédisposition à développer une forme grave de COVID-19 », a déclaré le ministre polonais de la Santé, Adam Niedzielski.

Lire aussi :  Des chercheurs japonais travaillent sur un vaccinqui pourrait éliminer les cellules associées au vieillissement

« Cela signifie qu’à l’avenir, nous serons en mesure (…) d’identifier les personnes ayant une prédisposition à une forme grave de COVID-19 », a-t-il ajouté. Les chercheurs de l’université de médecine de Bialystok ont découvert que ce gène est le quatrième facteur le plus important pour déterminer la gravité de la forme de COVID-19 développée, après des facteurs tels que l’âge, le poids et le sexe. Le gène est présent dans environ 14 % de la population polonaise, contre 8 à 9 % de la population européenne et 27 % de la population indienne, a déclaré Marcin Moniuszko, le professeur responsable du projet de recherche.

Lire aussi :  Twitter a fermé le compte d'une députée républicaine en raison de ses messages anti-vaccins.

D’autres études ont également montré l’importance des facteurs génétiques dans la manière dont la maladie se développe chez une personne atteinte de COVID-19. En novembre, des scientifiques britanniques ont annoncé qu’ils avaient identifié une version d’un gène qui pourrait être associée à un doublement du risque d’insuffisance pulmonaire dû au COVID-19.

Article précédentLa fin de la folie du transfert de Kylian Mbappé. Le Français aurait pris sa décision quant à son avenir.
Article suivantDonna de « Beverly Hills, 90210 », accablée par le chagrin. Ce qui est arrivé à l’actrice Tori Spelling
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !