Accueil Economie La France est devenue le premier grand pays européen à autoriser les...

La France est devenue le premier grand pays européen à autoriser les opérations de l’énorme plateforme d’échange de crypto-monnaies Binance.

143
0

La France est devenue le premier grand pays européen à autoriser les opérations de la plus grande plateforme d’échange de crypto-monnaies au monde, Binance, rapporte CNBC.

La société est désormais enregistrée en tant que prestataire de services d’actifs numériques auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), ce qui lui permet de proposer des services de négociation et de conservation pour le bitcoin et d’autres cryptocurrences.

Binance est la plus grande plateforme de négociation de crypto-monnaies au monde. La société gère des volumes de transactions au comptant de plus de 14 milliards de dollars et un volume de produits dérivés de près de 50 milliards de dollars en une seule journée, selon les données de CoinGecko.

Lire aussi :  Tout savoir sur les charges sociales en SASU

Cette autorisation fait de la France la première grande nation européenne à donner le feu vert à Binance.

La société est surveillée en Lituanie par les autorités de contrôle de la lutte contre le blanchiment d’argent du pays et demande également à être enregistrée auprès de l’autorité suédoise de surveillance du secteur financier.

Binance n’a pas de siège officiel et s’enorgueillissait autrefois de ce fait. Mais l’entreprise tente aujourd’hui de faire la paix avec les régulateurs après avoir essuyé l’an dernier les foudres des autorités de nombreux pays, dont le Royaume-Uni, l’Italie et Singapour.

Binance a cherché à attirer le soutien de la France ces derniers temps. Le fondateur et PDG de la société, Changpeng Zhao, a fait une présentation lors d’un événement du secteur des crypto-monnaies à Paris le mois dernier pour lancer un nouveau programme d’accélération pour les startups dites « Web3 ».

Lire aussi :  Liste des grandes entreprises qui sont restées en Russie, bien que plus de 450 se soient retirées

L’entreprise s’est également engagée à investir 100 millions d’euros dans le pays.

Changpeng Zhao, PDG et fondateur de Binance, a décrit la France comme étant « très progressiste » en matière d’adoption des crypto-monnaies.

« Dans nos interactions avec eux, ils sont beaucoup plus avancés dans leur compréhension et sont aussi beaucoup plus progressistes dans leurs attitudes. Ils sont très stricts, la France a un organisme de réglementation très strict. Mais ils ont des accords avancés qui vont de pair avec cela », a-t-il déclaré à CNBC.

Article précédentLes États-Unis lanceront des satellites de poursuite d’armes hypersoniques en mars 2023
Article suivantUne énorme trahison pour le Real Madrid ! Une ancienne idole de Bernabeu a retourné ses armes : « J’espère que Liverpool gagnera la Ligue des champions ! »
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !