Accueil Divertissements Sport La FIFA libère les joueurs étrangers de Russie et d’Ukraine pour qu’ils...

La FIFA libère les joueurs étrangers de Russie et d’Ukraine pour qu’ils s’installent en Europe. Eric Bicfalvi va-t-il revenir en Roumanie ?

99
0

La FIFA laisse libre cours aux étrangers de Russie et d’Ukraine

La guerre de la Russie contre l’ a provoqué une onde de choc dans les sports des deux pays. Après les sanctions extrêmement sévères infligées par les instances internationales au football russe, une alternative est désormais tentée pour les étrangers qui affluent dans le pays.

La FIFA entend aider les footballeurs étrangers jouant en Russie et veut créer une période de transfert spéciale pour eux. Plus de 100 footballeurs étrangers jouent dans la première division russe. Parmi eux, le Roumain Eric Bicfalvi, qui joue pour l’Ural.

Plus précisément, les étrangers pourront être transférés de la Russie vers n’importe quelle autre équipe. Selon New York Times Les footballeurs devront retourner en Russie le 30 juin. Il ne s’agira donc pas d’un transfert permanent, mais seulement d’un prêt jusqu’à la fin du conflit en Ukraine. La FIFA espère que ce conflit armé inutile sera terminé d’ici l’été et que les choses reviendront à la normale. Cette décision a été prise à la demande de la FIFPro, la plus grande organisation de joueurs.

Lire aussi :  L'arrivée de Zinedine Zidane au PSG est plus proche que jamais. La presse annonce des rumeurs de transfert à Paris

La FIFA, l’UEFA et la FIFPro ont déjà pris une décision similaire dans le cas des joueurs étrangers en Ukraine.

Les contrats des joueurs ukrainiens sont suspendus jusqu’à l’été et ils peuvent signer n’importe où. Cela ne concerne que les joueurs et les entraîneurs étrangers. Dès l’été, ils reprennent les contrats qu’ils ont avec les équipes ukrainiennes », a déclaré Emilian Hulubei à DigiSport.ro.

Les médias russes expliquent de manière ironique les sanctions de la FIFA et de l’UEFA

Après le déclenchement de la guerre en Ukraine, plusieurs fédérations de football dans le monde ont exprimé leur désapprobation à l’égard des attaques de la Russie. La FIFA et l’UEFA se sont donc réunies pour discuter de l’exclusion de la Russie de toutes les compétitions internationales. Suite à ces discussions, les deux instances ont décidé de suspendre les équipes russes, tant nationales que de club, de toutes les compétitions.

Lire aussi :  Albano Olivetti défend le style de jeu de Reilly Opelka, qui a un gros service.

Après ces sanctions sévères, la presse sportive russe a offert des explications étonnantes. En raison des interdictions imposées par le régime de Poutine, les journalistes russes n’ont pas précisé les véritables raisons pour lesquelles la Russie a reçu ces sanctions. La raison invoquée est, ironiquement, la crainte que l’équipe nationale russe puisse remporter la Coupe du monde si les autres équipes refusent de jouer contre elle.

Compte tenu de l’ampleur du boycott de l’équipe nationale, après que la Pologne, la Suède, la République tchèque, l’Angleterre, la Suisse, le Pays de Galles, la Norvège, l’Albanie, l’Irlande et le Danemark ont tous déclaré qu’ils refusaient de jouer contre la Russie, l’équipe de Valeri Karpin pourrait remporter le titre de champion du monde dans une série de « no-shows ».

Dans ces circonstances, la décision de la FIFA et de l’UEFA est explicable : d’un côté, nous avons l’équipe nationale russe, de l’autre, une phase finale de Coupe du monde. Le choix est assez prévisible, n’est-ce pas ? », écrit soccer.ru.

Article précédentCNN : Un effort multinational sur un aérodrome secret en Europe de l’Est pour armer l’Ukraine contre l’invasion russe.
Article suivantQuel est le plan de Vladimir Poutine pour la femme qu’il aime. Alina Kabaeva est également apparue dans un magazine pour les hommes
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !