Accueil Internationales La femme d’origine sri-lankaise, première dans la file d’attente pour le repos...

La femme d’origine sri-lankaise, première dans la file d’attente pour le repos de la reine.

107
0

Des dizaines de milliers de personnes font la queue pour rendre hommage Ă  la Reine Elizabeth II alors que son cercueil effectue son dernier voyage solennel. Parmi les personnes rassemblĂ©es Ă  , une femme de 56 ans, d’origine sri-lankaise, sera la première Ă  assister Ă  la mise en bière de la Reine Elizabeth Ă  Westminster Hall.

Vanessa Nathakumaran est devenue la première personne de la file d’attente qui a commencĂ© Ă  se former lundi. « Je voulais vraiment en faire partie », a dĂ©clarĂ© cette Londonienne de 56 ans, selon un rapport de la PTI.

Lire la suite : La Reine Elizabeth II en état de repos : La tradition solennelle expliquée

Ma famille est une « grande admiratrice » de la famille royale britannique, a-t-elle ajouté.

« C’est un peu comme un remboursement. Quoi qu’ils aient fait pour le Commonwealth, nous devons apprĂ©cier ce qu’ils ont fait, et pour l’indĂ©pendance qu’ils ont finalement rendue lorsque le a voulu rĂ©cupĂ©rer ses droits », a dĂ©clarĂ© Vanessa Nanthakumaran, selon le rapport du Guardian.

Le public pourra passer devant le cercueil 24 heures sur 24 jusqu’aux funĂ©railles du monarque le lundi 19 septembre.

Lire la suite : La tâche intimidante à laquelle Kate Middleton doit faire face :  » La Princesse Diana ne sera pas oubliée « .

« Des foules importantes sont attendues et les gens sont encouragĂ©s Ă  vĂ©rifier Ă  l’avance, Ă  planifier en consĂ©quence et Ă  se prĂ©parer Ă  de longs temps d’attente », a dĂ©clarĂ© le ministère britannique du numĂ©rique, de la culture, des mĂ©dias et du sport (DCMS).

La file d’attente devrait atteindre 5 kilomètres de long et s’Ă©tendre de Westminster au Tower Bridge. Plus de 400 000 personnes sont attendues Ă  Londres pour l’inhumation de la reine Elizabeth II.

Article prĂ©cĂ©dentLes boosters bivalents personnalisĂ©s de l’ARNm COVID protègent contre la variante BA.5 Omicron.
Article suivantUn sĂ©nateur amĂ©ricain reproche Ă  la SEC de ne pas partager son cadre pour les crypto-monnaies et demande au Congrès d’intervenir.