Accueil Divertissements Célébrités La duchesse Meghan a remporté une bataille juridique contre un tabloïd accusé...

La duchesse Meghan a remporté une bataille juridique contre un tabloïd accusé d’atteinte à la vie privée. « Cette victoire crée un précédent »

53
0

Meghan Markle, la duchesse de Sussex, a remporté une bataille juridique contre un tabloïd britannique, jeudi, après que le tribunal a rejeté l’appel de la publication contre une décision antérieure selon laquelle la vie privée de la duchesse avait été violée par la publication d’extraits d’une lettre que Meghan a envoyée à son père.

Le tabloïd Mail on Sunday a cherché à faire annuler une décision de la Haute Cour qui l’a déclaré avoir porté atteinte à la vie privée de Meghan et violé ses droits d’auteur en publiant des extraits d’une lettre manuscrite que la duchesse a envoyée à son père, Thomas Markle, en août 2018, trois mois après son mariage avec le prince Harry, petit-fils de la reine Elizabeth II, selon Reuters.

Mais la Cour d’appel de Londres a rejeté l’appel du Mail au motif que le texte de la lettre « était personnel, privé et non soumis à un intérêt public légitime ».

Cela évitera à Meghan d’avoir à comparaître à un procès où elle et son père devraient témoigner.

Lire aussi :  Aides aux personnes âgées : mode d'emploi

« C’est une victoire, pas seulement pour moi, mais pour tous ceux qui ont eu peur de défendre ce qui est juste », a déclaré la duchesse dans un communiqué.

« Bien que cette victoire crée un précédent, ce qui compte le plus, c’est que nous sommes maintenant collectivement assez courageux pour remodeler une industrie des tabloïds qui conditionne les gens à être impitoyables et à profiter des mensonges et de la douleur qu’ils créent », a ajouté la duchesse.

Meghan a écrit une lettre de cinq pages à son père Markle après que les relations avec lui se soient refroidies avant son mariage avec le prince Harry.

Le tabloïd, qui a publié des extraits du document en février 2019, a affirmé que Markle souhaitait que la lettre devienne publique afin de répondre à des commentaires anonymes faits par des amis de Meghan dans des interviews au magazine américain People.

L’appel a été interjeté après qu’un juge de la Haute Cour a statué en faveur de Meghan au début de l’année, concluant que le tabloïd devait s’excuser en première page et payer les frais de justice.

Lire aussi :  ALERTE - La France veut envoyer des troupes en Roumanie dans le cadre du conflit Russie-Ukraine

Les avocats de la publication ont affirmé que Meghan, 40 ans, avait écrit la lettre en sachant qu’elle pourrait devenir publique, une hypothèse que la duchesse a rejetée.

Au cours de l’audience de trois jours de la cour d’appel le mois dernier, l’équipe juridique de la publication a présenté le témoignage d’un ancien directeur de la communication de la duchesse, Jason Knauf, qui, selon eux, a mis en doute les affirmations de Meghan.

Le témoignage de Mme Knauf mentionne également que la duchesse et le prince Harry ont discuté d’apporter « une certaine aide » aux auteurs d’une biographie sur le couple, ce qu’elle avait précédemment nié. Cela a poussé Meghan à s’excuser, en disant qu’elle n’avait pas l’intention d’induire la cour en erreur.

La Cour d’appel a rejeté les arguments de Knauf selon lesquels la preuve n’était pas suffisamment pertinente et que l’omission de la preuve par Meghan n’avait aucune incidence sur la décision du tribunal.

Article précédentLa livre turque a plongé de 18 % en deux jours après les déclarations d’Erdogan.
Article suivantLe pape François, premier souverain pontife en deux décennies à se rendre à Athènes