Accueil Gaming La Corée du Sud inflige à Google et Meta des amendes record...

La Corée du Sud inflige à Google et Meta des amendes record pour violation de la vie privée

166
0

et Meta ont encore un autre régulateur de la vie privée qui leur souffle dans le cou et examine de près leurs activités publicitaires.

Mercredi, les autorités sud-coréennes ont infligé aux deux sociétés une amende de plus de 70 millions de dollars US (97 millions de dollars) pour avoir collecté les informations personnelles des utilisateurs sans leur consentement et les avoir ensuite utilisées pour leur proposer, comme vous l’avez deviné, des publicités ciblées. La Commission de protection des informations personnelles, l’autorité coréenne de régulation de la vie privée, a infligé une amende de 69,2 milliards de KRW (soit environ 50 millions de dollars US) à Google et une amende plus faible de 30,8 milliards de KRW (soit environ 22 millions de dollars US) à Meta.

La Commission serait particulièrement préoccupée par la manière dont les deux sociétés collectent, dans l’ombre, des informations sur les utilisateurs lorsqu’ils visitent des sites autres que ceux de Google ou de Meta. Selon la Commission, ces efforts de collecte n’étaient pas clairement définis et auraient été réalisés sans demander le consentement préalable des utilisateurs. Selon l’Associated Press, la Commission souhaite non seulement que Google et Meta versent près de 100 millions de dollars (139 millions d’euros) de pénalités, mais aussi qu’elles proposent aux utilisateurs une procédure de consentement « claire et facile ».

Selon une estimation d’Insider Intelligence, Google et Meta ont perçu ensemble environ 53 % des recettes publicitaires nettes dans le monde l’année dernière. En , la commission a fait valoir que 82 % des personnes utilisant les produits de Google et 98 % de celles utilisant les produits de Meta laissaient ces sociétés suivre leur activité en ligne.

Ces amendes sont les plus importantes jamais infligées en Corée pour violation de la législation sur les informations personnelles. Bien que l’on ne sache pas encore exactement comment ces sanctions seront appliquées, Meta et Google ont dû collectivement verser des milliards de dollars d’amendes aux autorités de réglementation du monde entier au cours des cinq dernières années.

Google et Meta ont tous deux réfuté l’amende infligée par la Corée du Sud et ont signalé leur intention de faire appel de la décision.

« Nous ne sommes pas d’accord avec les conclusions du PIPC et nous examinerons la décision écrite complète dès qu’elle nous sera communiquée », a déclaré un porte-parole de Google à Reuters.

De même, un porte-parole de Meta a déclaré qu’ils sont « confiants » que la société n’a pas violé les lois sud-coréennes.

« Bien que nous respections la décision de la commission, nous sommes convaincus que nous travaillons avec nos clients d’une manière juridiquement conforme aux processus requis par les réglementations locales », a déclaré le porte-parole à Reuters. « En tant que tel, nous ne sommes pas d’accord avec la décision de la commission, et nous serons ouverts à toutes les options, y compris celle de demander une décision du tribunal. »

Google et Meta n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de Theinquirer.

Google passe une semaine particulièrement éprouvante. L’amende de la Corée du Sud survient quelques jours seulement après que le géant de la recherche ait échoué dans ses tentatives de faire appel d’une amende antitrust historique de 4,3 milliards d’euros (environ 4,3 (6) milliards de dollars) de l’ concernant la domination d’ par la société. Ce procès de 2018 allègue que la consolidation du système d’exploitation Android par Google a conduit à l’étranglement et à la réduction du choix des consommateurs. Si le tribunal a légèrement abaissé le montant total de la sanction, de 4,34 milliards à 4,125 milliards d’euros, il a néanmoins confirmé la grande majorité de l’argumentation de l’Union européenne, selon Bloomberg.

Google, qui soutient qu’Android a en fait créé « plus de choix pour tout le monde, pas moins », a déclaré à Bloomberg qu’il était « déçu » par la décision du tribunal.

Article précédentSelon une étude, la plupart des gens préfèrent le test immunochimique fécal à la coloscopie.
Article suivantReine Elizabeth II : le vol transportant le cercueil à Londres est l’avion le plus suivi de l’histoire.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !