Accueil Dernières minutes ! Internationales La Commission européenne a présenté un projet de réforme du code frontalier...

La Commission européenne a présenté un projet de réforme du code frontalier Schengen.

53
0

La Commission européenne veut permettre le transfert d’un Etat membre à l’autre des migrants clandestins arrêtés à leur frontière commune, indique un projet de réforme de l’espace Schengen présenté mardi, une priorité de la future présidence française du Conseil de l’Union européenne, rapporte l’AFP.

Le migrant en question devrait être attrapé lors d’une opération de police menée conjointement par les deux pays dans une zone frontalière. En autorisant cette opération dans des zones situées à quelques kilomètres de la frontière, la Commission souhaite éviter autant que possible les contrôles aux frontières mêmes qui perturbent le fonctionnement normal du marché intérieur et la libre circulation des personnes et des biens.

L’exécutif communautaire entend ainsi encadrer davantage la possibilité pour un État membre d’étendre les contrôles aux frontières intérieures de l’espace Schengen et renforcer l’harmonisation des mesures prises aux frontières extérieures face à des menaces sanitaires telles qu’une pandémie.

Lire aussi :  Où Olaf Scholz effectuera sa première visite officielle en tant que chancelier de l'Allemagne

Si Schengen est en principe un espace de libre circulation sans contrôle aux frontières intérieures entre 26 pays (22 États membres de l’UE plus l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse), plusieurs États ont réintroduit des contrôles d’identité aléatoires aux frontières ces dernières années à la suite de la crise migratoire de 2015 et de la menace terroriste.

Plus récemment, les restrictions imposées par les États membres pour limiter la propagation du COVID-19 ont encore fragmenté l’espace de libre circulation de Schengen.

Six pays – la France, l’Allemagne, le Danemark, l’Autriche, la Norvège et la Suède – ont depuis 2015 réintroduit, tous pour six mois, ces contrôles, autorisés par le code frontalier Schengen à titre exceptionnel et provisoire.

Lire aussi :  Le nouveau PM bulgare annonce une visite en Macédoine du Nord pour améliorer les relations bilatérales

 »Comme toutes les réussites, Schengen doit être renforcé pour faire face aux nombreux défis », a déclaré Margaritis Schinas, vice-président de la CE chargé de la promotion de notre mode de vie européen.

Le président français Emmanuel Macron, dont le pays présidera le Conseil de l’UE au premier semestre 2022, a fait de la réforme de Schengen l’une de ses priorités, appelant à  »plus d’efficacité » contre l’immigration clandestine.

 »Avec nos propositions d’aujourd’hui, nous veillerons à ce que tout contrôle aux frontières ne soit introduit qu’en dernier recours, sur la base d’une évaluation conjointe et pour la durée nécessaire », a déclaré Ylva Johansson, commissaire européenne chargée des affaires intérieures.

Article précédentAprès l’élimination du FC Barcelone de l’UCL, Xavi a fait une grande annonce ! Il s’est fixé un objectif pour la fin de la saison.
Article suivantKate Middleton, splendide lors de la cérémonie festive de Noël sur qu’elle organise chaque année. La Duchesse a choisi le rouge pour l’événement
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !