Accueil Economie La Belgique pourrait repousser son projet initial de sortie du nuclĂ©aire jusqu’en...

La Belgique pourrait repousser son projet initial de sortie du nuclĂ©aire jusqu’en 2025 en raison du conflit en Ukraine

176
0

La Belgique pourrait reporter le processus d’abandon progressif de l’Ă©nergie nuclĂ©aire. Le plan initial prĂ©voyait de fermer les centrales nuclĂ©aires d’ici 2025, mais l’invasion de l’Ukraine par la Russie a contraint la coalition au pouvoir Ă  modifier sa stratĂ©gie, rapporte Reuters.

La dĂ©cision de la Belgique d’abandonner l’Ă©nergie nuclĂ©aire reposait initialement sur un passage au gaz naturel, notamment une centrale au gaz devant ĂȘtre construite juste au nord de Bruxelles, bien que l’approbation ne soit pas certaine.

Le gouvernement de coalition a dĂ©cidĂ©, fin 2021, d’attendre jusqu’Ă  la mi-mars pour voir si l’approbation serait accordĂ©e. Dans le cas contraire, elle envisagera d’autres options.

Lire aussi :  Cuba impose une nouvelle taxe sur les fruits et lĂ©gumes malgrĂ© la crise alimentaire. L'inflation dĂ©passera 70 % en 2021
Les deux rĂ©acteurs dont la durĂ©e de vie pourrait ĂȘtre prolongĂ©e sont le rĂ©acteur de 1 038 mĂ©gawatts de la centrale de Tihange (est de la Belgique) et le rĂ©acteur de 1 039 mĂ©gawatts de la centrale de Doel (prĂšs d’Anvers). Ensemble, les deux rĂ©acteurs couvrent 35% de la capacitĂ© totale d’Ă©nergie nuclĂ©aire du pays.
Article prĂ©cĂ©dentLe chef des chemins de fer ukrainiens explique comment il doit ĂȘtre plus rapide que les Russes qui le suivent : « Cette guerre sera gagnĂ©e par l’Ukraine ».
Article suivantCe que Vladimir Poutine cache sur son passé et sur celui qui lui a donné la vie
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pùtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !