Accueil High Tech Instagram accusĂ© de faciliter l’achat de drogues par les adolescents

Instagram accusĂ© de faciliter l’achat de drogues par les adolescents

95
0

Une Ă©tude rĂ©cente montre qu’Instagram ne dispose pas de mesures de protection efficaces contre les drogues, mais qu’il aide Ă©galement les jeunes Ă  la recherche de ces substances Ă  entrer en contact avec des dealers.

RĂ©alisĂ©e et publiĂ©e par le Tech Transparency Project, l’Ă©tude montre comment l’algorithme d’Instagram permet aux adolescents de trouver plus facilement de la drogue.

Les membres du TTP ont crĂ©Ă© plusieurs faux comptes d’adolescents âgĂ©s de 13 Ă  17 ans. Puis, avec ces comptes, ils ont commencĂ© Ă  chercher des drogues sur Instagram. Le rĂ©seau social n’a pas opposĂ© de rĂ©sistance, mais a automatiquement complĂ©tĂ© les recherches par des mots-clĂ©s tels que « buyxanax ».

Lire aussi :  Un bĂ©bĂ© requin fantĂ´me dĂ©couvert dans l'ocĂ©an Ă  1 200 mètres de profondeur

L’algorithme d’Instagram a suggĂ©rĂ© de traquer les comptes des fournisseurs de drogue. Après les avoir suivis, les comptes des faux adolescents ont commencĂ© Ă  recevoir des messages directs proposant de tels produits.

Instsagram bloque certains hastags liĂ©s Ă  la drogue mais, en revanche, en suggère d’autres lorsque les utilisateurs effectuent une recherche. Cela montre que les protections contre les drogues sont faibles.

En rĂ©ponse Ă  la publication de cette Ă©tude, les responsables d’Instagram affirment que la vente de mĂ©dicaments est contraire aux règles de la plateforme et qu’elle continuera Ă  amĂ©liorer ses garanties.

Lire aussi :  Samsung a lancĂ© la tablette Galaxy TabA8

Article précédentLes plus belles sœurs de la musique folklorique roumaine. Les jumeaux conquièrent le hit-parade des chants de Noël
Article suivantWashington Post : La Russie prĂ©pare une offensive de jusqu’Ă  175 000 soldats contre l’Ukraine