Accueil High Tech HONOR a été lancé en Roumanie. Interview avec Zachary Jiang, président de HONOR dans la...

HONOR a été lancé en Roumanie. Interview avec Zachary Jiang, président de HONOR dans la région CEE et Europe du Nord

542
0

HONOR
lancé hier, 5.05, sur le marché roumain, présentant les premiers modèles de
téléphones qui feront partie du portefeuille de produits locaux.

J’ai même testé plusieurs smartphones Honor pendant cette période et ils ont laissé une bonne impression.

En raison de problèmes causés par les restrictions américaines, Huawei a vendu le Honor à la fin de 2020, plus de détails ici.

À l’occasion de cet événement, la société a dévoilé les tout derniers smartphones de sa gamme : le HONOR X7, le HONOR X8, le HONOR Magic4 Lite et le HONOR Magic4 Pro.

À la fin de la présentation, nous avons parlé avec Zachary Jiang, président de HONOR dans la région CEE et Europe du Nord, que nous avions rencontré il y a quelques années lorsqu’il était directeur national de Huawei en .

Zachary Jiang, président de HONOR dans la région CEE et Europe du Nord lors du lancement à . PHOTO Adrian Pogîngeanu
Il y a quelques années, vous étiez une sous-marque, aujourd’hui vous êtes une entreprise indépendante.
Quelle est l’approche de Honor après sa séparation d’avec Huawei ?

Honor est une nouvelle entreprise, nous avons une large gamme de produits pour chaque type de consommateur. Comme vous l’avez vu dans la présentation, nous avons des smartphones haut de gamme, des flagships qui sont dotés de fonctionnalités innovantes et peuvent répondre aux besoins des utilisateurs exigeants. Nous avons également des smartphones de milieu de gamme, la série X. Nous avons des produits de toutes les gammes et, comme nous sommes une nouvelle entreprise, nous avons un nouveau plan, une nouvelle stratégie pour communiquer avec les partenaires commerciaux et les consommateurs. Nous n’avons aucun lien avec Huawei, nous sommes une nouvelle entreprise.

Quelle est la relation entre Honor et Huawei en ce moment ?

Nous sommes des concurrents.

Lire aussi :  Samsung lance le rapport sur l'innovation 2021, unrapport sur la technologie, les tendances et la responsabilité
Les smartphones Honor sont équipés des services Google, avez-vous accès aux puces ?

Oui, parmi les smartphones que nous avons lancés aujourd’hui, deux sont 5G, deux sont 4G. Nous avons accès aux technologies 5G et aux services de Google.

Quel est le profil du client Honor et quel type de marque voulez-vous construire ?

Nos ambitions sont clairement de construire une marque qui gagnera la confiance de tous les clients et de leur offrir la gamme complète des appareils. Qu’il s’agisse d’un produit phare, d’un produit de milieu de gamme ou d’un produit d’entrée de gamme, nous avons dans notre portefeuille les produits adéquats pour répondre à toutes les demandes.

Il y a quelques jours, j’ai lu un article sur la situation de Honor en , basé sur les résultats publiés par Counterpoint Research. Vous avez une croissance énorme au T1 2022 par rapport au T1 2021, 11,4 %. Quelle est l’explication de cette croissance ?

Cette analyse est basée sur des rapports de marché, mais nous sommes actuellement numéro 1 en Chine en nombre d’unités. Puisque vous avez mentionné l’année 2021, la scission de cette entreprise a nécessité de nouvelles opérations telles que des contrats avec Qualcomm et d’autres partenaires. Depuis l’année dernière, depuis le deuxième trimestre, nous avons tout remis sur les rails et nous sommes de retour sur le marché car nous avons les connaissances et l’équipe pour devenir le numéro 1. D’après les derniers chiffres, nous sommes numéro 1 en Chine sur le marché des smartphones en nombre d’unités.

En Europe, dans quels pays êtes-vous déjà présent ?

Dans ma région (CEE&Nord), nous avons la , la République tchèque, la Slovaquie, la Serbie et la Roumanie. La Roumanie à ce jour.

Lire aussi :  Les restes fossilisés des premiers ancêtres de l'humanité sont beaucoup plus anciens que les chercheurs ne le pensaient à l'origine.
Dans quels autres pays envisagez-vous de vous développer ?

Nous cherchons à nous étendre à d’autres pays comme la , la Pologne, etc. Ce ne sont que des pays de ma région, mais nous cherchons certainement à nous étendre à tous les pays d’Europe.

Que savez-vous du marché roumain ? Je sais que vous avez travaillé chez Huawei, je me souviens vous avoir vu au lancement du P20.

Oui, vous avez raison, je l’étais. Je connais ce marché, j’ai de nombreux amis, je connais de nombreuses personnes dans la presse technologique et je connais des partenaires commerciaux chinois.

Quels sont vos projets pour la Roumanie ?

Je suis responsable de l’ensemble de la région et je considère la Roumanie comme l’un des principaux pays en termes de potentiel. Indépendamment de la croissance économique, de la population ou de ce que nous faisons en Roumanie, nous savons que le marché a un grand potentiel. Et vous le savez. Depuis mon départ de Roumanie, j’ai vu à quel point le marché s’est développé et je pense savoir comment nous pouvons réussir.

La Roumanie a-t-elle l’intention de n’apporter que des smartphones ou envisagez-vous d’autres types de produits, tels que des vêtements ou des ordinateurs portables ?

Oui, notre stratégie consiste à lancer les produits étape par étape et à les livrer aux consommateurs. Le lancement d’aujourd’hui n’est qu’une première étape, nous organiserons des événements de lancement pour d’autres produits : wearables, tablettes, ordinateurs portables.

Je pars, Zachary Jiang m’a également dit qu’il a été en contact avec tous les opérateurs mobiles en Roumanie, qu’ils sont en pourparlers et que le premier opérateur chez qui nous verrons les smartphones Honor est Vodafone.

Article précédentIon Țiriac a été « trahi » par la femme qu’il aimait. Avec qui Nadia Coroi a-t-elle trompé le célèbre milliardaire ?
Article suivantLa Corée du Nord se bat contre la mode capitaliste. Cheveux teints ou jeans serrés interdits