Accueil Economie Gazprom interrompt les livraisons de gaz à la Finlande samedi après le...

Gazprom interrompt les livraisons de gaz à la Finlande samedi après le refus de Gasum de payer en roubles.

100
0

Le géant russe de l’énergie Gazprom a informé la Finlande qu’il arrêterait ses livraisons de gaz naturel à partir de samedi matin, a annoncé vendredi la société finlandaise chargée d’importer du gaz naturel de Russie, Gasum, rapporte Reuters.

« Il est regrettable que les livraisons de gaz dans le cadre de notre contrat d’approvisionnement soient désormais arrêtées », a déclaré Mika Wiljanen, PDG de Gasum, dans un communiqué.

Il a souligné que la a pris les mesures nécessaires pour interrompre le flux de gaz de la vers Helsinki et que l’approvisionnement en gaz sera possible pour tous les clients de Gasum dans les mois à venir si « il n’y a pas d’interruptions dans le réseau de transport de gaz ».

Lire aussi :  Les États-Unis autorisent la poursuite de certaines transactions avec les banques russes jusqu'au 5 décembre

L’interruption est prévue à 04h00 GMT (7h00 EST) le 21 mai.

Gasum a annoncé qu’il continuera à fournir du gaz aux clients finlandais à partir d’autres sources via le gazoduc Balticconnector reliant la Finlande et l’Estonie. La société finlandaise a également averti mercredi que la Russie pourrait interrompre les flux de gaz en raison du conflit sur le paiement du rouble.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré vendredi, avant l’annonce de Gasum, que Moscou ne disposait pas d’informations détaillées sur les contrats d’approvisionnement de Gazprom.

« Mais, évidemment, rien ne sera fourni gratuitement à quiconque », a déclaré M. Peskov.

Lire aussi :  La Moldavie refuse de coopérer avec Power Machines en raison de sanctions

La perspective de perdre la majeure partie de leur approvisionnement en gaz a incité les géants finlandais tels que Neste, Metsa à chercher d’autres sources d’énergie ou à élaborer des plans d’urgence pour adapter leur production.

Le groupe forestier Stora Enso a déclaré avoir déjà remplacé le gaz naturel russe par du gaz naturel liquéfié (GNL) dans toutes ses unités.

UPM a également déclaré qu’il utilise le gaz livré par le gazoduc BalticConnector provenant de fournisseurs occidentaux, mais qu’il se prépare en cas de perturbations à court terme.

Article précédentM. Porochenko affirme avoir été empêché de quitter l’Ukraine pour assister à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN à Vilnius, en Lituanie PHOTO
Article suivantMădălina Ghenea et Catrinel Menghia, deux femmes. Les beautés roumaines qui font parler d’elles à Cannes
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !