Accueil Economie FMI : l’Europe tombera dans une grave rĂ©cession si les livraisons de...

FMI : l’Europe tombera dans une grave rĂ©cession si les livraisons de gaz russe cessent

83
0

L’arrĂŞt des livraisons de gaz russe provoquerait une grave rĂ©cession en Europe de l’Est et en Italie si les pays du monde entier dĂ©cidaient de constituer leurs propres rĂ©serves limitĂ©es, a averti mardi le Fonds monĂ©taire international, dans un souci d’encourager la solidaritĂ© entre les pays, rapporte ft.com.

Selon le FMI, 42 % des importations de gaz de l’UE proviennent de , mais pour huit États membres de l’UE, les approvisionnements russes reprĂ©sentent plus de 50 % des importations de gaz.

La consommation europĂ©enne de gaz a dĂ©jĂ  chutĂ© de 9 % cette annĂ©e, ce qui a fait perdre 0,2 point de pourcentage au PIB de l’Union europĂ©enne, selon le FMI, mais les simulations de l’institution financière montrent que sans mesures compensatoires, les dĂ©gâts pourraient ĂŞtre bien plus importants l’hiver prochain. La semaine prochaine, les fonctionnaires de Bruxelles devraient demander aux pays membres de rĂ©duire « immĂ©diatement » leur consommation de gaz.

Lire aussi :  IBM licencie des centaines d'employĂ©s en Russie et met fin Ă  ses activitĂ©s

Selon les calculs du FMI, l’Ă©conomie europĂ©enne pourrait faire face Ă  une rĂ©duction de 70 % des approvisionnements en gaz russe, mais des problèmes se poseraient en cas d’arrĂŞt complet. Les pays europĂ©ens les plus touchĂ©s pourraient accĂ©der Ă  des approvisionnements infĂ©rieurs de 15 Ă  40% Ă  leurs besoins. La , la Slovaquie et la RĂ©publique tchèque ont un niveau Ă©levĂ© d’utilisation du gaz russe, tandis que l’Italie est vulnĂ©rable en raison de l’utilisation accrue du gaz dans la production d’Ă©lectricitĂ©.

L’impact le plus grave se produirait si le gaz n’Ă©tait pas partagĂ© entre les États europĂ©ens, en raison de goulets d’Ă©tranglement physiques aux livraisons et de la dĂ©cision des États individuels de stocker, mais aussi si les mĂ©nages Ă©taient protĂ©gĂ©s des prix Ă©levĂ©s par les gouvernements et ne limitaient donc pas leur consommation de gaz en hiver pour le chauffage.

Lire aussi :  La Russie devient le premier fournisseur de pĂ©trole de la Chine. Combien elle a gagnĂ© grâce aux exportations de combustibles fossiles au cours des 100 premiers jours de son invasion de l'Ukraine.

Le Fonds recommande aux gouvernements qui souhaitent protéger les ménages vulnérables contre la hausse des coûts de proposer des subventions forfaitaires et des augmentations de revenus. Cela maintiendrait les incitations pour les personnes à limiter leur consommation de gaz.

Si l’Europe fait preuve de solidaritĂ© entre les États et intègre son marchĂ© dans le marchĂ© mondial du gaz liquĂ©fiĂ©, la Russie ne pourra pas prĂ©cipiter l’UE dans une grave rĂ©cession l’hiver prochain. Dans le scĂ©nario le plus optimiste, l’arrĂŞt des livraisons de gaz russe ne rĂ©duirait le PIB de l’UE que de 0,4 % et seule la Hongrie subirait une contraction Ă©conomique de plus de 1 %.

Article précédentLe voyage de Sergueï Lavrov en Afrique est critiqué par un conseiller présidentiel ukrainien : « La quintessence du sadisme ».
Article suivantZlatan Ibrahimovic fait la loi ! Ă€ 40 ans, l’AC Milan a prolongĂ© son contrat
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !