Accueil Internationales Exitpoll : Vučić en tête de l’élection présidentielle en Serbie au premier...

Exitpoll : Vučić en tête de l’élection présidentielle en Serbie au premier tour avec 59,8%.

302
0

La coalition « Ensemble, nous pouvons tout faire », dirigée par l’actuel président du pays, Aleksandar Vučić, remporte les élections législatives en Serbie.

Le président serbe sortant Aleksandar Vučić remporte le premier tour de l’élection présidentielle en Serbie avec un score de 59,8 %. Ce sont les résultats des sondages effectués à la sortie des bureaux de vote par le Centre de recherche Ipsos et le Centre pour les élections libres et la démocratie (CeSID), publiés dimanche.

Selon les données du sondage de sortie, Vučić (Ensemble, nous pouvons tout faire) l’emporte avec un score de 59,8 % ; en deuxième position, on trouve l’ancien chef d’état-major serbe Zdravko Ponos (coalition Unis pour la victoire serbe) avec un score de 17 % ; en troisième position, on trouve Milos Jovanovic avec un score de 5,8 %.

Viennent ensuite Boško Obradovic (coalition Patriotic Bloc) avec un score de 4,5 %, Milica Djurdjevic-Stamenkovski (parti Zavetniki) avec 4,4 %, Biljana Stojkovic (coalition We Must) – 3 %, Branka Stamenkovic (« Sovereignists ») – 199. %, Misha Vatsich (coalition Serbian Patriot) – 0,9 %.

Résultats préliminaires des élections parlementaires

La coalition « Ensemble, nous pouvons tout faire », menée par le Parti progressiste serbe au pouvoir, dirigé par Aleksandar Vučić, est largement en tête des élections législatives.

Lire aussi :  Ce qui nous attend en 2022. Les prévisions d'un futurologue : changements sur le marché du travail, instabilité politique et intervention génétique

La coalition « Ensemble, nous pouvons tout faire », menée par le Parti progressiste serbe au pouvoir dirigé par Vučić, remporte 43,6 % des sièges au Parlement, selon les sondages de sortie des urnes. En deuxième position, la coalition « Unis pour la victoire de la Serbie » dirigée par Marinika Tepic – 12,9%, en troisième position, la coalition dirigée par le Parti socialiste de Serbie Ivica Dacic – 11,6%, la coalition NADA – 5,4%, « Must » 4,3%, « Bosko Obradovic – Bloc patriotique » – 4%, « Milica Dzhurdzhevich-Stamenkovski – Parti serbe « Zavetniki » – 3,9%. Les autres partis n’ont pas pu franchir le seuil de 3%.

Selon les données préliminaires, la coalition « Ensemble, nous pouvons tout faire » obtiendra 122 sièges au parlement de 250 sièges, et avec ses partenaires de coalition – l’Union des Hongrois de Vojvodina (six sièges) – elle obtiendra une majorité parlementaire. La coalition « Unis pour la victoire de la Serbie » obtiendra 36 sièges, la coalition dirigée par NADA – 15 sièges, « Nous devons » 12 sièges, « Boško Obradovic – Bloc patriotique » – 11 sièges, « Milica Djurdjevic » -Stamenkovski – Parti serbe « Zavetniki » – 10 sièges.

Lire aussi :  Rina Amiri, Afghan Sanvant, Envoyé spécial des États-Unis pour les droits des femmes en Afghanistan

Selon la Commission électorale républicaine, le taux de participation aux élections présidentielles et parlementaires en Serbie a été de 58 à 60 %.

Des élections présidentielles et parlementaires extraordinaires ont eu lieu en Serbie dimanche. Comme l’a indiqué la commission électorale républicaine, les élections ont eu lieu simultanément pour le conseil municipal de Belgrade ainsi que pour les conseils de 12 municipalités serbes.

Selon la commission, 6 502 307 citoyens ont le droit de vote en Serbie.

En raison de l’approche des autorités non reconnues du Kosovo, le vote aux élections présidentielles et parlementaires n’a pas eu lieu, pour la première fois, sur le territoire de la province autonome serbe du Kosovo et Metohija. Les Serbes du Kosovo ont été contraints de se rendre en Serbie centrale pour exercer leur droit constitutionnel.

Les résultats du vote doivent être annoncés dans les 96 heures suivant la fermeture des bureaux de vote, c’est-à-dire avant 21 heures, heure de Moscou, le 7 avril.

Article précédentL’acteur Alain Delon a demandé à son fils de l’aider dans son suicide assisté
Article suivantMichael Caine est devenu méconnaissable. Les moments difficiles qu’il a traversés
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !