Le statut EURL pour créer une entreprise en 2018

0 130

EURL ou Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée donne la possibilité aux auto-entrepreneurs ainsi qu’aux jeunes chefs d’entreprises de monter leur compagnie en solo tout en bénéficiant des atouts de la forme sociétale.

Plus de détails sur le statut EURL

On parle d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée lorsque l’entreprise a un statut SASU, SAS, SARL ou SA. Cependant, elle se caractérise par la présence d’un unique associé. Ce dernier peut être le gérant de l’entreprise, mais il peut aussi occuper un autre poste au sein de son groupe. La création ainsi que le fonctionnement d’une entreprise unipersonnelle sont plus simples. Toutefois, elle nécessite un capital social initial correspondant aux besoins de la société. On note pareillement la présence de règles en comptabilité stricte. Quant à la responsabilité de l’associé unique, il est limité aux types et au montant de ses apports. Le coût du montage de l’entreprise peut varier selon plusieurs éléments.

Les bienfaits du statut EURL ?

Pourquoi choisir le statut EURL pour créer une entreprise ? Tout d’abord, il est très apprécié par les entrepreneurs par son avantage patrimonial. Contrairement aux formes de sociétés ayant un nom propre à l’instar de l’auto-entreprise, le statut procure une responsabilité limitée à l’associé unique.

En d’autres termes, le gérant n’est responsable qu’en fonction de ses apports. L’associé unique ne peut pas perdre plus que ce qu’il a investi, surtout lorsque l’entreprise se trouve dans l’incapacité de régler les bailleurs. Le statut EURL protège le patrimoine personnel du responsable contre les créanciers, à l’identique dans la SASU ou les autres formes commerciales à responsabilité limitée.

Le statut permet pareillement de réduire la base imposable. À l’inverse du régime fiscal extrêmement simplifié de l’EI ou l’auto-entreprise qui implique une imposition sur tous les chiffres d’affaires, le SASU ainsi que l’EURL est imposé uniquement sur les bénéfices obtenus. L’impôt s’effectue en fonction des charges. Les achats requis au développement de l’entreprise ainsi que les dépenses sont par exemple inclus parmi les charges. Dans le cas d’une EURL avec régime réel de VA, elle sera aussi imposée sur les charges TVA sur les dépenses.

Le dernier atout du statut EURL réside dans son encadrement juridique bien balisé et clair. Ainsi, elle peut se définir comme une forme sociale sécurisante. La SASU offre des normes plus vagues par rapport aux statuts d’EURL avec un formalisme obligatoire sur les cessions de parts.

Concernant les inconvénients

Le formalisme de l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée se présente comme un inconvénient dans certaines situations. L’élément constitue un obstacle dans la liberté dans l’organisation de l’entreprise, à savoir la convocation et gestion des assemblés générales, l’organigramme de gouvernance ou le déploiement de la liquidité pour les titres.

La SASU ou la SAS sont souples au niveau de la rédaction des statuts, ce qui pousse les entrepreneurs à opter pour le statut. Le formalisme peut aussi causer un lourd handicap du passage de l’EURL vers la SARL. Il est obligatoire d’augmenter le capital lors du passage d’un statut à un autre, soit par cession des parts sociales de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.