Accueil Internationales Erdogan dit à Poutine qu’il est « prêt à prendre l’initiative » pour mettre...

Erdogan dit à Poutine qu’il est « prêt à prendre l’initiative » pour mettre fin à la guerre de la Russie en Ukraine.

674
0

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi à son homologue russe Vladimir Poutine qu’il était prêt à « prendre l’initiative » dans le but de mettre fin à la guerre russe en Ukraine, au lendemain d’un échange de prisonniers américano-russes sur le sol turc, rapporte l’AFP.

Recep Tayyip Erdogan « a exprimé sa volonté d’établir une paix durable dans la région dès que possible, en accélérant la dynamique des négociations d’Istanbul », indique la présidence.

La présidence turque annonce que a « remercié » Recep Tayyip Erdogan pour l’échange de prisonniers entre Washington et Moscou annoncé mercredi.

Lire aussi :  Xi Jinping se dit satisfait après avoir fait passer ses candidats "patriotiques" au parlement de Hong Kong.

Cet échange de détenus « a eu lieu en , sous la coordination et la supervision » des services de renseignement turcs (MIT).

L’ancien Marine Trevor Reed, condamné à neuf ans de prison en pour violences, a été libéré par Moscou en échange de la libération par Washington de Konstantin Yaroshenko, un pilote russe emprisonné aux depuis 2010.

La Turquie, État membre de l’OTAN et alliée de l’, s’efforce depuis le début de la guerre en Ukraine de faciliter la médiation entre Moscou et .

Il a jusqu’à présent refusé d’adopter les sanctions imposées à la Russie par l’Occident, dans le souci de garder une ligne ouverte avec le Kremlin.

Lire aussi :  Critique véhémente du réaménagement de Notre-Dame à Paris : Il risque de se transformer en un "Disneyland dans l'esprit du politiquement correct".

La Turquie a accueilli les négociations entre les deux belligérants à deux reprises, le 10 mars au niveau ministériel à Antalya (sud) et le 29 mars à Istanbul.

Recep Tayyip Erdogan a ensuite annoncé à plusieurs reprises qu’il souhaitait accueillir une rencontre entre Vladimir Poutine et leur homologue ukrainien Volodimir Zelenski à Istanbul.

Article précédentMoment d’émotion à Anfield Road. Applaudissements ouverts à la 7e minute en soutien à Cristiano Ronaldo. L’énorme réaction de Jurgen Klopp
Article suivantComment désintoxiquer correctement notre corps après de lourds repas de Pâques. Les recommandations du nutritionniste Gianluca Mech
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !