Épilateur à lumière pulsée : Comment l’utiliser ?

0 105

Si, jusqu’à il y a quelques années encore, l’épilation concernait principalement l’univers féminin, ce phénomène est aujourd’hui largement répandu, même chez les hommes : que ce soit pour des raisons purement esthétiques ou d’hygiène, l’épilation compte parmi les pratiques les plus populaires et les plus répandues en matière de soins corporels.
Il n’est cependant pas rare que ces traitements deviennent une source de frustration : l’épilation prend du temps, des ressources et, comme si cela ne suffisait pas, cause dans la plupart des cas de l’inconfort et de la douleur. Il n’est donc pas étonnant que les techniques d’épilation permanente deviennent de plus en plus populaires. Parmi celles-ci, l’une des plus populaires est certainement l’épilation à la lumière pulsée : de plus en plus de marques proposent ce type d’équipement qui, il faut bien le dire, permet d’éliminer le problème à la racine, facilement et directement à la maison.
Il s’agit cependant d’une pratique encore relativement nouvelle et sur laquelle les utilisateurs ont souvent des questions. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, lisez les paragraphes suivants !

Lumière pulsée : effets et applications

La lumière intense pulsée (IPL) est une technologie dérivée du laser qui utilise essentiellement la chaleur générée par l’énergie lumineuse pour résoudre divers problèmes. Cette technique n’est pas seulement utilisée pour enlever les poils, mais aussi pour le photo-rajeunissement et pour adoucir les décolorations de la peau et les taches, par exemple. Dans le cas de l’épilation, l’impulsion lumineuse émise par la lampe frappe la mélanine contenue dans le poil : la chaleur générée par ce processus détruit spécifiquement les molécules qui prennent soin de leur croissance, réduisant l’activité du bulbe pileux jusqu’à ce qu’il l’inhibe complètement. Le résultat ? Une réduction indolore, progressive et définitive des poils superflus, qui peut atteindre 70-80% à la fin d’un cycle complet de traitements.
Ce qui fait vraiment la différence, c’est la quantité de mélanine contenue dans les poils et la peau, et donc leur couleur : les peaux très foncées ne conviennent pas à l’épilation en lumière pulsée, car la présence élevée de mélanine dans l’épiderme risquerait de provoquer des brûlures. Même les poils blonds, roux, blancs ou très clairs sont problématiques : l’impulsion lumineuse ne peut pas agir efficacement sur eux en raison de leur faible teneur en mélanine.

Cependant, la lumière pulsée est excellente pour ceux qui ont une peau claire ou très claire et des poils bruns ou foncés. Cependant, les épilateurs à lumière pulsée pour usage domestique sont généralement accompagnés d’instructions très détaillées, qui décrivent avec précision les types de peau et de poils les plus appropriés pour le traitement et la manière la plus correcte de procéder pour chaque cas spécifique ; si vous êtes intéressé par l’achat d’un produit de ce type et souhaitez obtenir plus d’informations, vous pouvez consulter ce guide d’achat d’épilateurs à lumière pulsée.

Préparation au traitement

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les épilateurs à lumière pulsée à usage domestique ne sont absolument pas dangereux, mais il y a quelques petites astuces et opérations à réaliser avant chaque traitement :

  • Raser la zone à traiter : pour que les impulsions lumineuses soient efficaces, les poils ne doivent pas dépasser 1 mm de longueur, sinon l’énergie brûlerait la tige du poil et non la racine. Nous conseillons d’utiliser un rasoir parce que l’épilation à la cire et l’épilation électrique enlèverait le bulbe, l’épilation à la lumière pulsée deviendrait moins efficace. Enfin, assurez-vous que votre peau est sèche et propre ;
  • Attention aux taches cutanées : Nous vous rappelons également que l’appareil ne doit pas être utilisé sur les taches cutanées et autres décolorations telles que la couperose, les ampoules et les plaies. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un crayon blanc ou, si l’épilateur à lumière pulsée le prévoit, d’utiliser les autocollants blancs spéciaux fournis. 
  • Commencez par un petit test : Pour vous assurer que votre peau tolère la lumière pulsée sans aucun problème, faites un petit test avec quelques flashs sur le bras. La plupart des épilateurs à lumière pulsée disponibles dans le commerce vous permettent d’ajuster l’intensité des impulsions afin que vous puissiez les réduire.
  • Enfin, nous aimerions souligner que les gels et les lunettes ne sont pas nécessaires pour les traitements à domicile.

Comment fonctionne le traitement ?

Vous êtes maintenant prêt à utiliser votre épilateur à lumière pulsée. Voyons les étapes à suivre pour un traitement optimal :

  • Régler le niveau d’énergie le plus approprié : comme souligné précédemment, le livret d’instructions de chaque épilateur indique toujours le niveau d’énergie idéal en fonction du phototype à traiter. Vérifiez soigneusement le tableau et vérifiez quels sont les réglages les plus adaptés à votre teint et à la couleur des poils que vous voulez éliminer (en général, les niveaux d’intensité disponibles vont de 1 à 5) ;
  • Positionner correctement l’appareil : s’assurer que la lampe est en contact parfait avec la peau de la zone à traiter. Sinon, les impulsions ne seront pas émises afin de protéger vos yeux.
  • Choisir le type de flash à délivrer en fonction de la zone à traiter : la plupart des épilateurs à lumière pulsée ont deux modes de sortie d’impulsions. Le premier est le flash simple : chaque fois que vous appuyez sur le bouton il enclenche une impulsion, ce mode est idéal pour traiter efficacement les zones de précision, telles que l’aine, le menton ou la zone de la moustache. La seconde, au lieu de cela, est le flash multiple : les impulsions sont émises en glissant continuellement avec la lampe le long de la partie du corps à traiter, cette dernière option vous permet de traiter plus facilement et plus rapidement des zones telles que les jambes, les cuisses, la poitrine ou le dos ;
  • Respecter le calendrier : pour obtenir les résultats souhaités, il est essentiel d’être constant dans les traitements et de suivre scrupuleusement les temps indiqués dans le manuel. Habituellement, il est recommandé d’effectuer un traitement toutes les 2 semaines pendant environ 4-5 semaines, après quoi vous passez à la phase d’entretien, en effectuant un traitement par mois jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat. Les premiers résultats devraient apparaître après 3-4 sessions, bien que cela puisse varier d’une personne à l’autre. Changer la fréquence de traitement à volonté est risqué et contre-productif, c’est pourquoi nous vous recommandons de suivre les instructions du fabricant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.