Accueil Dernières minutes ! Internationales Environ 20 000 Français sont descendus dans la rue pour manifester contre...

Environ 20 000 Français sont descendus dans la rue pour manifester contre le permis sanitaire.

56
0

Quelque 20 000 personnes ont manifesté en France contre
certificat de santé, dont plus de 3 500 à Paris, dans le 20ème
week-end consécutif de mobilisation, selon un bilan présenté par
Ministère de l’Intérieur français, rapporte l’AFP.

Le ministère a enregistré 155 actions à travers le pays, contre 158 actions et 23 000 manifestants samedi dernier.

Selon la coalition Le Nombre jaune, qui publie le bilan avec retard, 64 000 personnes ont participé à 201 rassemblements la semaine dernière.

À Paris, 3 510 manifestants ont défilé, selon la préfecture de police de la capitale française.

Cette mobilisation, lancée à la mi-juillet, a connu une baisse moyenne depuis le 7 août, date à laquelle elle a rassemblé 237 000 manifestants, selon les données officielles.

Lire aussi :  Les restaurants McDonald's au Japon ne proposeront aux clients que de petites portions de frites en raison d'un approvisionnement insuffisant

Le gouvernement français a annoncé jeudi un renforcement des restrictions, sans imposer de quarantaine ni d’interdiction de voyager pendant la nuit, dans le cadre de la lutte contre la cinquième vague de covid-19, qu’il a qualifiée de « fulgurante ».

Il a augmenté la pression sur les non-vaccinés et a ouvert l’accès à la vaccination avec la dose de « rappel » à tous les adultes français dès samedi.

À partir du 15 décembre, la dose de rappel est obligatoire – pour que le certificat de santé soit valable – pour les personnes de plus de 65 ans, et à partir du 15 janvier pour les personnes âgées de 18 à 64 ans.

Dans le cas des personnes non vaccinées, la durée de validité du test covid-19 négatif donnant droit à un certificat sanitaire est réduite de 72 à 24 heures.

Lire aussi :  Deux officiers israéliens ont été tués par un soldat de leurs troupes. Comment cela s'est passé

Trois millions de rendez-vous pour la vaccination contre le covid-19 ont été pris après que le gouvernement a annoncé jeudi la prolongation de la campagne de vaccination avec une dose de « rappel » pour toute la population adulte, a annoncé l’exécutif samedi.

En Martinique et en Guadeloupe, la contestation de la vaccination obligatoire du personnel médical – émaillée de violences, de pillages, d’incendies et de barrages routiers – se poursuit avec la même vigueur. Les autorités organisent des filtrages ou des barricades de blocage.

Des policiers et des journalistes ont été pris pour cible par des tirs en Martinique.

Article précédentXiaomi annonce la disponibilité des Redmi Buds 3 en Roumanie
Article suivant« La première personne à tricher était la princesse Diana. » Une nouvelle révélation incroyable sur le mariage de Charles avec Diana
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !