Accueil Internationales Des milliards d’euros de fonds européens accordés à des ONG dans l’opacité...

Des milliards d’euros de fonds européens accordés à des ONG dans l’opacité la plus totale

110
0

Des milliards d’euros sont octroyés par la Commission européenne (CE) sans
n’ont pas de mécanisme de contrôle approprié sur eux, écrit le journal français Le Point.

Bien que la Cour des comptes européenne reconnaisse qu' »il n’existe actuellement aucune définition européenne commune de ce qu’est une ONG », la Commission européenne distribue néanmoins 6,8% de ses fonds à des structures portant cette appellation.

Ce manque de transparence donne lieu à des spéculations sur l’utilisation frauduleuse des fonds européens, note Le Point, ajoutant que le montant n’est pas négligeable.

Plus précisément, ce chiffre de 6,8 % représente 11,314 milliards d’euros pour la période 2014-2017.

Il s’agit de fonds alloués aux ONG par le biais des Fonds européens de développement (FED).

Dans un rapport de 37 pages rendu public il y a exactement trois ans, le président de la Cour des comptes européenne, l’Allemand Klaus-Heiner Lehne, admet que l’exécutif de l’UE « a accepté des incohérences et des fausses déclarations sur des expériences antérieures dans la sélection de deux projets ». Il recommande également une transparence accrue.

Lire aussi :  Le prix de la victoire, ce sont des dizaines de milliers de vies, selon Zelensky.

Mais cette recommandation est restée lettre morte depuis, souligne Le Point.

Dans une enquête basée sur le rapport, le journal français Libération dénonce le manque de transparence, le manque de fiabilité des informations sur les ONG et les subventions en cascade, qui peuvent conduire à la corruption.

Les ONG qui reçoivent des subventions sous-traitent souvent des travaux à d’autres entités, « sans que cette information soit enregistrée dans les systèmes de la Commission ». Concrètement, l’ONG 1 reçoit l’argent, mais sous-traite le projet ou une partie du projet à l’ONG 2, qui à son tour passe un contrat avec l’ONG 3. Elle peut aller jusqu’aux ONG 4, 5 et 6, comme le montre un projet en Éthiopie. Le contrôle est presque impossible tant que la Commission ne connaît pas les sous-traitants, rapporte Le Point.

Lire aussi :  Une explosion de gaz à Abu Dhabi alimente les craintes de nouvelles attaques des rebelles Houthis au Yémen - VIDEO

« Ce rapport concerne les fonds accordés en dehors de l’UE, mais en ce qui concerne les ONG travaillant dans l’Union européenne, je peux vous assurer que les dépenses sont examinées à la loupe. Même les billets de train et de métro sont contrôlés », explique Michaël Privot, ancien directeur de l’ONG Réseau européen contre le racisme (Enar).

Article précédentAdelina Pestrițu, critiquée pour l’arbre décoré de fleurs noires et de corbeaux. A quoi ressemblent les arbres de Noël des stars
Article suivantLa chanteuse folklorique Tita Bărbulescu, l’une des favorites de Ceaușescu, est décédée.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !