Accueil Divertissements Sport Des accusations sans précédent contre Ioan Becali de la part d’un ancien...

Des accusations sans précédent contre Ioan Becali de la part d’un ancien international. « Un mafieux qui me traitait comme un morceau de viande ».

714
0

Ancien joueur Alin StoicaGiovanni Becali (69 ans).

Attaque contre Giovanni Becali

J’étais jeune. Je pensais que le ne se jouait que sur le terrain, mais il se joue aussi dans les bureaux. Avant un match contre Westerlo, l’entraîneur d’Anderlecht est venu me voir et m’a dit : « Alin, comment on traite avec ton agent ? ». Je pensais que tout allait bien se passer, mais mon agent faisait les cartes. C’était un salaud.

Beaucoup de clubs étaient intéressés par moi à ce moment-là. Le PSV et Marseille ont insisté. J’aurais pu aller à Manchester City. Kevin Keegan, l’entraîneur de l’époque, me voulait là-bas. Un jour, l’agent m’a appelé pour me dire que nous allions à Manchester pour signer, mais dans la soirée, il a annulé le rendez-vous. Apparemment, les conditions avaient changé.

Plus tard, j’ai appris par un intermédiaire qu’il exigeait de chaque club une commission supérieure à mon salaire, et une commission supplémentaire pour son frère. C’était un mafioso qui me traitait comme si j’étais un morceau de viande dans une boucherie », a déclaré Alin Stoica dans une interview accordée au journal belge Het Nieuwsblad.

Alin Stoica était un grand espoir du football roumain

Alin Stoica a joué tout au long de sa carrière pour le Steaua, Anderlecht, Club Brugge, Siena, FC Nacional, Poli Timișoara, Gent, Mouscron, FC Brașov, Vojvodina et Wetteren.

Lire aussi :  Boris Becker coupable de quatre chefs d'accusation liés à une faillite, il risque la prison

Pour l’équipe nationale roumaine, Stoica a participé à 13 matches.

Alin Stoica a également critiqué l’ancien entraîneur de la , Ladislau Boloni : « En 2000, Boloni était l’entraîneur de la Roumanie et, à ma grande surprise, il m’a à peine appelé. Je marquais des buts en Ligue des champions avec Anderlecht, et il appelait des joueurs de petites équipes roumaines. Pourquoi ? Était-ce parce que, selon lui, je ne supportais pas la comparaison avec mon père ? »a dit Stoica.

En 1997, Anderlecht a payé 1,2 million d’euros pour le transfert d’Alin Stoica du Steaua.

Article précédentUn autre général russe tué en Ukraine, selon les médias de Kiev
Article suivantQuiz : A travers les bois, sur le chemin
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !