Accueil Dernières minutes ! Internationales Critique véhémente du réaménagement de Notre-Dame à Paris : Il risque de...

Critique véhémente du réaménagement de Notre-Dame à Paris : Il risque de se transformer en un « Disneyland dans l’esprit du politiquement correct ».

408
0

Plan de rénovation de la cathédrale Notre-Dame
à Paris est critiquée par les architectes, qui affirment que ce lieu de culte, un monument
de l’architecture gothique primitive en France, risque d’être transformé en une
« parc à thème ».

« C’est comme si Disneyland faisait son chemin à Notre-Dame », s’indigne Maurice Culot, architecte parisien, à propos du plan de rénovation de cette cathédrale iconique partiellement détruite par les flammes le 15 avril 2019.

« Ce qu’ils proposent n’aurait jamais été fait à l’abbaye de Westminster ou à Saint-Pierre de Rome. C’est une sorte de parc à thème, très enfantin et trivial compte tenu de la grandeur du lieu », insiste-t-il dans un article du journal britannique The Telegraph.

D’autres architectes qui ont été consultés sur le plan de rénovation parlent au Telegraph de l’existence d’idées « farfelues » telles qu’un « sentier de découverte » qui conduira les visiteurs à travers différentes grottes, en mettant l’accent sur l’Asie et l’Afrique. En outre, les inscriptions sur les murs sont prévues en plusieurs langues, dont le mandarin. D’ailleurs, l’un des sanctuaires sera dédié à l’environnement.

Lire aussi :  INTERDIT pour la Roumanie, autorisé pour les Pays-Bas : les Bataves investissent des milliards d'euros pour revenir au nucléaire

Dans le même temps, les architectes affirment que certaines sculptures classiques ne reviendront pas dans la cathédrale. Ils seront remplacés, disent-ils, par des peintures murales « à la mode » contenant des effets sonores et lumineux pour créer des « espaces émotionnels ».

Les personnes à l’origine de cette transformation justifient leur démarche par le fait que ce symbole de la France sera plus accessible à tous, que l’on parle d’un Chinois ou d’un Suédois. Mais les détracteurs du projet de rénovation le dénoncent comme un simulacre d’église vieille de 850 ans qui risque de devenir un « Disneyland du politiquement correct », écrit le journal britannique.

Lire aussi :  Les citoyens néo-zélandais pourront modifier le sexe figurant sur leur certificat de naissance en fonction de leur identité.

« Ce politiquement correct est devenu fou. Ils veulent faire de Notre-Dame une salle d’exposition liturgique expérimentale qui n’existe nulle part ailleurs, alors qu’elle devrait être un point de repère où le moindre changement devrait être traité avec la plus grande prudence possible », explique au Telegraph une source familière du plan de rénovation.

Le président Emmanuel Macron souhaite que Notre-Dame rouvre au public en 2024, année où Paris accueillera les Jeux olympiques d’été.

Après l’achèvement de la phase de sécurisation du bâtiment, qui a coûté 165 millions d’euros, la partie rénovation suivra. Le plan sera rendu public le 9 décembre. Le diocèse dément les informations selon lesquelles le bâtiment risque d’être transformé en « parc à thème ».

Article précédentSpotify teste une section vidéo verticale
Article suivantLa maladresse de Lionel Messi s’est retournée contre lui ! Où ont fini les footballeurs qui, selon lui, seraient les futures stars du football mondial.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !