Créer un prévisionnel pour l’ouverture d’un food truck à Lyon

0 90

La restauration, c’est votre passion mais vous ne souhaitez pas être pieds et poings liés en devenant employé ? Vous avez décidé de lancer votre affaire et votre choix se tourne vers l’ouverture d’un food truck ?

Pour maximiser vos chances de réussite, le mieux est de se faire aider par un cabinet d’expertise comptable spécialisé dans les TPE et PME comme Bourdat Finance.

Ces professionnels qui manient les chiffres comme personne pourront vous aider à déterminer la viabilité de votre activité et à concevoir votre business plan.

Ouvrir un food truck à Lyon : comment faire ?

Que vous soyez en ville ou dans une zone rurale, votre food truck a toutes les chances de prospérer mais les démarches préalables ne sont pas si simples, et elles sont surtout nombreuses. En premier lieu, vous devez choisir votre emplacement. Le regarde de votre expert comptable peut être un vrai plus pour faire ce choix qui sera crucial pour la suite des événements.

Si vous comptez vendre de l’alcool, il vous faudra une licence adaptée, là encore : il vous faudra anticiper ce coût. Un certain nombre de démarches et de déclarations sont également à réaliser : DDCPP, emplacement du véhicule, formation hygiène et sécurité, demande de carte de commerce ambulant, réservation du nom commercial, inscription au répertoire des métiers, immatriculation de l’entreprise…

Les formalités sont plus nombreuses que pour une entreprise ‘’ standard ‘’ et toutes aussi fastidieuses : faites-vous accompagner.

Viabilité de votre food truck : créer un business plan

Pour réaliser un business plan à Lyon au plus proche de la réalité pour l’ouverture de votre food-truck, il faut prendre en compte plusieurs critères déterminants. Tout d’abord, il vous faudra estimer le nombre de ventes que vous pensez pouvoir réaliser sur une période donnée (jour, semaine, mois…) et ensuite définir le prix de vente de chaque produit.

Pour finir, tentez d’estimer le nombre de jour que vous allez travailler. Une fois ces chiffres mis à plat, vous serez à même de déterminer le chiffre d’affaires potentiellement réalisable.

La seconde étape consiste à lister et chiffrer toutes les dépenses que nécessite pour activité : achat de matières premières, coût de fonctionnement, charges, TVA, salaires, investissements éventuels…

Pour ne pas vous retrouver piéger, L’enjeu est d’arriver à le calculer dans la meilleure situation, et dans la pire puis de faire une moyenne. Votre expert comptable pourra vous aider à définir toute cette partie et à concevoir un prévisionnel financier solide, qui sera votre plus grande arme pour aller convaincre les banques de vous octroyer des financements !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.