Comment s’éclater en jouant du piano ?

0 34

La musique nous accompagne depuis l’enfance au gré de nos humeurs, qu’on soit joyeux ou déchaîné. Apprendre à jouer d’un instrument, c’est pouvoir donner libre cours à son inspiration. Entre piano classique et numérique, on trouve facilement celui qui nous plaira..

Du piano d’étude au piano d’expression : une question de hauteur 

On ne le sait pas forcément mais plus un piano est haut, plus il permet de composer et laisser l’inspiration prendre le dessus. En dessous de 1,15 mètre, il s’agit d’un piano d’étude, droit et facile à coller contre un mur. Il ne prend pas de place et sa sonorité reste de bonne qualité.

Au-delà de cette hauteur, on tombe sur des pianos de concert, le plus souvent à queue, énormes et difficiles à caser. Reste qu’en cherchant où acheter un piano à Paris, on découvre toute la gamme des pianos numériques et tous leurs avantages. Ils sont faciles à transporter n’importe où et le musicien peut en contrôler le niveau sonore. Même si la pratique du piano ne fait pas grincer des dents comme l’apprentissage du violon, le risque de voir débarquer des voisins qui se plaignent du bruit est réel, sauf si on s’équipe de systèmes silencieux et transacoustics. 

Prendre des cours de piano pour commencer 

Il y a des autodidactes qui se débrouillent très bien et des chanceux qui ont l’oreille absolue, mais on n’en est pas tous à ce niveau. Une fois notre piano déniché, il faut prendre quelques leçons. Le plus simple est de trouver un prof de musique ou un copain doué pour apprendre les bases. On peut aussi se procurer des cours sur des magazines spécialisés. Une fois qu’on maîtrise la coordination des mains et l’usage de la pédale forte à effet progressif, on peut vraiment se faire plaisir. L’autre avantage du piano numérique est qu’on n’a pas besoin de l’accorder. On peut en jouer absolument partout, le transporter facilement et animer des soirées rock, blues ou électro, suivant l’inspiration. On trouve aussi des accessoires pour éviter le phénomène d’acouphène.

J’espère vous avoir convaincu : jouer du piano, c’est l’éclate ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.