Les solutions pour bien investir dans l’immobilier

213

De plus en plus de Français veulent investir dans l’immobilier. C’est un terrain intéressant pour bâtir son avenir, garantir une bonne retraite et générer des revenus supplémentaires.

Investir dans l’immobilier nécessite une bonne étude des méthodes d’investissement qui sont variées, et chacune mérite une explication pour mieux adapter vos objectifs.

Vous n’êtes pas obligé de faire des études ou être un grand homme d’affaires pour investir dans l’immobilier. Même si vous n’avez aucune notion sur ce genre d’investissement, cet article vous sera un guide très pratique qui va vous démontrer comment bien investir dans l’immobilier.

Choisir parmi les types d’investissement dans l’immobilier

Il existe de nombreuses solutions pour investir dans l’immobilier. Il nous reste à savoir quels sont les avantages de chaque solution pour mieux choisir son investissement :

  • Dans sa résidence principale ;
  • Dans l’immobilier locatif ;
  • Dans l’immobilier défiscalisé ;
  • Dans les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ;
  • Dans le crowdfunding immobilier.

Investir dans sa résidence principale

Acheter sa résidence principale est probablement le meilleur des investissements dans l’immobilier. Bien que vous deviez fournir un apport personnel, bénéficier d’un prêt bancaire est un avantage considérable.

C’est comme si vous décaissez le loyer de votre résidence à la banque au lieu de le faire chez un particulier. Vous pouvez rembourser ce crédit bancaire à travers la location de votre bien immobilier par vous-même et ainsi, en quelques années, vous aurez un patrimoine personnel autonome.

Investir dans l’immobilier locatif

L’objectif dans ce type d’investissement est de vous constituer un patrimoine qui génère des revenus mensuels. Selon des chiffres du monde de l’investissement, le rendement est de 5% si vous viser l’investissement dans les grandes villes ; et environ 3% à Paris. En effet, il faut bien analyser la zone où vous comptez investir. Vous pouvez choisir ce mode d’investissement avec ou sans prêt bancaire. Si vous bénéficiez d’un prêt, il est conseillé de consulter un courtier pour une meilleure étude du taux de rendement.

Investir dans l’immobilier défiscalisé

L’investissement dans l’immobilier défiscalisé existe actuellement selon plusieurs dispositifs, mais les plus connus sont l’investissement :

  • Selon la loi Pinel ;
  • Selon la loi Malraux.

Selon le dispositif Pinel, vous pouvez acheter un bien neuf pour le mettre en location et bénéficier d’une défiscalisation déterminée par la loi Pinel. Le délai d’achèvement de votre projet ne doit pas dépasser 30 mois.

L’investissement selon la loi Pinel vous permet entre autre de bénéficier de réductions qui peuvent aller jusqu’à 4000 euros si le montant de votre investissement est de 200 000 euros.

Pour l’investissement en loi Malraux, vous pouvez entamer des travaux de restauration en bénéficiant d’une réduction d’impôts calculée sur le montant engagé. Ce calcul peut varier. S’il s’agit d’un secteur sauvegardé, 30% du montant des travaux pourront être déductibles. S’il s’agit d’une zone de protection du patrimoine, une déduction de 22% est prévue. Toutefois, le montant déductible plafonné par la loi Malraux est de 100 000 euros depuis 2018.

Investir dans les (SCPI)

Si vous optez pour les SCPI qui sont des sociétés d’investissement collectif, vous pouvez détenir des parts d’un ensemble qui constitue des parcs immobiliers.

Dans ce type d’investissement, vous ne pouvez pas choisir dans quel bien immobilier investir, mais il représente l’avantage que vous pouvez faire votre placement avec un faible montant, puisque le ticket d’entrée est de 5000 euros. Le rendement n’est pas considérable pour une telle somme d’investissement. Plus le montant est élevé plus le rendement est considérable, c’est pour cela qu’il faut diversifier les placements sur plusieurs types d’investissement.

Investir dans le crowdfunding immobilier

Pour le crowdfunding immobilier, vous ferez partie d’un groupe de particuliers qui financent des promoteurs immobiliers, et vous pouvez investir dans le projet de votre choix.

Le pourcentage du rendement est de 7% minimum pour un ticket d’entrée de 1000 euros. Le rendement est assez rapide pour ce type de placement et dépend de la durée du projet qui généralement ne dépasse pas 30 mois.

Quel investissement dans l’immobilier choisir

Avec tous les types d’investissement qu’on a pu analyser, votre choix dépendra de votre profil et du but que vous recherchez. Il y a ceux qui veulent investir dans leurs résidences principales et ainsi gagner un patrimoine, et ceux qui cherchent le rendement qui est beaucoup plus le crowdfunding immobilier de nos jours.

Investir dans une SCPI : quels avantages ?

Parmi les structures permettant un investissement locatif, celle d’une société civile de placement immobilier s’avère avantageuse à bien d’égard. L’investisseur perçoit donc des loyers pour compléter ses revenus mensuels ou à titre de complément de retraite. Pour garantir au maximum l’équilibre entre risque et rendement d’un placement, emprunter la voie de la SCPI est indispensable pour optimiser son investissement.
Pour en savoir plus sur les particularités de cette société de gestion, vous disposez d’un lot d’informations à ce sujet. Plusieurs sites spécialisés proposent aux particuliers d’investir dans une SCPI en ligne. Cette nouvelle forme d’investissement est de ce fait plus adaptée et moins risquée pour les acquérant pour les raisons suivantes :

Un revenu supplémentaire : Si vous souhaitez avoir un complément de revenu mensuel, bimensuel ou trimestriel, les SCPI seront vos meilleurs alliés ;
Un investissement facilement accessible : Pour être acquérant, il suffit de choisir d’investir dans un placement réduit ou oser miser gros. Contrairement à d’autres types d’investissement, vous pouvez accéder à des parts sociales en fonction de vos possibilités ;
Un placement rentable : le marché de l’investissement dans les secteurs tertiaires promet un avantage conséquent pour les acquérants. D’ailleurs, ce type d’investissement est sous le contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.