Accueil Divertissements Sport Chelsea pourrait finir dans les mains d’un autre oligarque. Pas de la...

Chelsea pourrait finir dans les mains d’un autre oligarque. Pas de la Russie, mais de la Turquie. Avec qui Abramovich pourrait traiter

123
0

Chelsea va avoir un nouveau propriétaire : « On va ancrer le drapeau turc à Londres ! »

La dĂ©cision de Roman Abramovich de vendre Chelsea n’a surpris personne. L’oligarque russe risquait de toute façon de perdre tous ses avoirs britanniques, dans le contexte de la en Ukraine. Bien qu’il ait tentĂ© de distancer son image de celle de , le propriĂ©taire de Chelsea est considĂ©rĂ© comme proche du prĂ©sident du Kremlin.

Conor McGregor a dĂ©jĂ  annoncĂ© publiquement son intention d’acheter Chelsea. Par ailleurs, Todd Boehly et Hansjorg Wyss se sont Ă©galement montrĂ©s dĂ©sireux de reprendre le club de Premier League. Mais le favori semble ĂŞtre le milliardaire turc Muhsin Bayrak. Il est membre de l’une des familles les plus puissantes, riches et influentes de Turquie et possède la tribu Mutki Ă  Bitdlis.

Le futur possible propriĂ©taire du club de Chelsea possède Ă©galement AB Group Holding. Cette entreprise s’occupe du tourisme, de la construction, du secteur de l’Ă©nergie et des crypto-monnaies.

Nous nĂ©gocions les termes du rachat de Chelsea avec les avocats de Roman Abramovich. Nous sommes dans la phase de nĂ©gociation de la signature. Nous allons ancrer le drapeau turc Ă  Londres très bientĂ´t. Nous leur avons envoyĂ© l’offre en raison de la guerre entre la et l’Ukraine.

Ils pensent que c’est sĂ»r de vendre le club Ă  une sociĂ©tĂ© turque. Ils veulent tirer le maximum d’argent de l’affaire. Nous prĂ©voyons de signer bientĂ´t « , a dĂ©clarĂ© Muhsin Bayrak, selon Daily Mail.

Le montant colossal qu’il a effacĂ© de son stylo

Les fans de Chelsea craignaient que le club londonien soit vendu difficilement, prĂ©cisĂ©ment parce qu’il a des dettes importantes de près de 2 milliards d’euros envers l’oligarque russe. Il a construit un groupe autofinancĂ©, une marque forte, mais dans les moments importants, il n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  mettre de l’argent dans sa poche, notamment lorsqu’il s’agissait de gros transferts. Les acheteurs potentiels ne savaient pas s’ils devraient payer une somme Ă©norme uniquement pour des dettes envers l’homme d’affaires russe.

Lire aussi :  Gilles Simon rĂ©vèle une chose qu'il attend avec impatience Ă  la retraite

Abramovich a rassurĂ© tout le monde et a annoncĂ© qu’il rĂ©duirait toutes les dettes, d’environ 2 milliards, prĂ©cisĂ©ment pour faciliter la vente du club. La presse britannique rapporte que l’oligarque espère recevoir une première offre dès vendredi et lancer le processus de vente du club.

La vente du club ne se fera pas rapidement, mais suivra tout un processus. Je ne demanderai pas le remboursement d’un prĂŞt. Il n’a jamais Ă©tĂ© question de business ou d’argent pour moi, mais de pure passion pour le jeu et le club. En outre, j’ai demandĂ© Ă  mon Ă©quipe de crĂ©er une fondation caritative et tous les produits nets de la vente seront reversĂ©s. La fondation viendra en aide Ă  toutes les victimes de la guerre en Ukraine », tel Ă©tait le message du propriĂ©taire.

Article précédentVoxa, la plateforme roumaine de livres audio, et e-books, vise à augmenter le nombre de lecteurs numériques
Article suivantUn obus a tué dix personnes faisant la queue pour du pain à Cernihiv VIDEO
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !