Accueil Santé C’est le moment d’entraîner votre cerveau à vouloir manger plus sainement avec...

C’est le moment d’entraîner votre cerveau à vouloir manger plus sainement avec ces astuces faciles

116
0

Manger plus sainement et avoir un mode de vie sain en général, c’est faire des choix intelligents pour son bien-être, qui intervient après que l’on a nous entraînons nos cerveaux par de bonnes habitudes.

Les experts appellent cela la plasticité neuronale c’est-à-dire la capacité du cerveau à s’adapter à son environnement, à former de nouveaux circuits et à entraîner les bons choix qui se traduiront par une vie bien remplie, une meilleure humeur et un poids idéal.

 

Comment éduquer le cerveau à manger plus sainement ?

 » Le cerveau génère constamment de nouvelles cellules appelées neurones, et avec nos différentes entrées et sorties, c’est-à-dire, nos expériences, nos environnements, nos pensées et nos actions, nous formons de nouvelles voies dans ces neurones et leurs connexions, appelées synapses. « , a expliqué la spécialiste Uma Naidoo.

« Plus nous utilisons une voie neuronale, plus elle se renforce ( et diminue les anciennes ), ce qui peut expliquer pourquoi les habitudes peuvent nécessiter un certain nombre de répétitions, avant qu’ils ne s’accrochent », a-t-il ajouté.

 

En d’autres termes, la première étape de la transformation de nos vies.

Commence précisément par commencer à le faire et à le répéter quotidiennement jusqu’à ce que cela devienne une habitude, mais il y a aussi certaines clés pour cela.

Par exemple, ne pas tout jeter quand on mange quelque chose qui n’est pas forcément très sain.

Il ne faut pas stigmatiser cette situation, mais l’apprécier et, au repas suivant, continuer avec une alimentation plus équilibrée.

 

Sonhar com comida : o que esse sonho significa ?

Améliorez également votre relation avec la nourriture, car l’expert assure que le recours à des aliments réconfortants pour notre humeur, qui ne sont pas nécessairement bons pour nous, est plus une habitude qu’un choix car nous les associons au bonheur.

 » Le stress précipite les circuits d’habitude dans le cerveau, donc si vous mangez mal quand vous êtes stressé, cela peut devenir une habitude si vous laissez faire.

Trouver du réconfort dans de bons aliments peut renforcer notre cognition et consolider les voies de stimulation-récompense dans le cerveau. », a-t-il expliqué.

En tant que jeune média indépendant, The Inquirer 🇫🇷 a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentFaites attention a ces erreurs courantes lorsque vous commencez un régime
Article suivantLe pouvoir de la grenade pour la santé
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !