Accueil Divertissements Arts Cannes 2022 – « La Jauria », réalisé par le Colombien Andrès Ramirez Pulido,...

Cannes 2022 – « La Jauria », réalisé par le Colombien Andrès Ramirez Pulido, a remporté le Grand Prix de la Semaine de la Critique.

145
0

Le Grand Prix de la Semaine de la Critique, section dédiée aux jeunes talents, a été décerné mercredi à Cannes au réalisateur colombien Andrès Ramirez Pulido pour « La Jauria », sur le cercle vicieux de la violence dans ce pays d’Amérique du Sud, rapporte l’AFP.

« La Jauria » dépeint l’histoire de jeunes criminels et délinquants auxquels un éducateur, Alvaro, tente de donner une chance à travers une thérapie de groupe dans une maison abandonnée au milieu de la forêt tropicale. Dans l’atmosphère humide et étouffante de la forêt tropicale colombienne, la « rééducation » des jeunes ressemble plus à une prison qu’à un moyen d’échapper à l’avenir.

Lire aussi :  CANNES 2022. Correspondance spéciale d'Eugenia Voda. "La femme de Tchaïkovski" : incompatibilité de genre

Andrès Ramirez Pulido, 32 ans, a déjà eu deux courts métrages sélectionnés et primés dans plusieurs festivals internationaux.

« Je voulais me concentrer beaucoup sur l’image, dans le langage du cinéma, pour montrer la violence », a-t-il expliqué dans un entretien avec l’AFP à Cannes.

Dans tous ses films, le réalisateur s’interroge sur la figure du père : son absence ou sa présence néfaste, dont les personnages souffrent constamment.

Le prix French Touch a été décerné au film « Aftersun » de la réalisatrice britannique Charlotte Wells, qui traite de la relation entre une fille et son père.

Lire aussi :  Test de connaissances générales : Liberté, égalité, fraternité

Le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation a été attribué à Zelda Samson, la jeune héroïne de « Dalva », réalisé par la Française Emmanuelle Nicot. À l’âge de 12 ans, Alva est soudainement arrachée des bras du père qui l’a toujours tenue captive.

Le Prix Découverte Leitz Cine du court métrage a été attribué à « Ice Merchants » du réalisateur portugais Joao Gonzalez, un film sans dialogue.

Article précédentKylian Mbappé a pris la décision finale. Quand il fera la grande annonce sur sa nouvelle équipe. La presse française révèle tous les détails
Article suivantL’application de covoiturage Free Now quitte la Roumanie
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !